Contre Ostende, Guillaume Gillet et Ronald Vargas ont dû céder leur place au duo Youri Tielemans-Sacha Kljestan. La mise à l'écart de Guillaume Gillet, surtout, est une prise de position de Besnik Hasi. Sous Van den Brom, le capitaine était pratiquement la seule certitude en milieu de terrain. "J'ai beaucoup parlé avec Guillaume", dit Hasi. "Il reste notre capitaine. A chaque fois qu'il s'est retrouvé sur le banc, il est revenu plus fort qu'avant. C'est ce que j'attends à nouveau de lui. Ma décision n'a rien à voir avec son engagement. Je trouve simplement que ces derniers temps, il était moins bon. Il avait tendance à jouer devant le ballon et à plonger dans le rectangle, laissant ainsi de grands espaces dans son dos. C'est pourquoi j'ai opté pour Kljestan."

Au cours des dernières saisons, Gillet avait fait de sa polyvalence une force. Depuis le retour d'Anthony Vanden Borre, il ne peut plus jouer arrière droit. Cela lui a coûté sa place en équipe nationale et il risque à présent d'être excédentaire dans l'entrejeu bruxellois. D'autant qu'Anderlecht va sans doute jouer à fond la carte Tielemans et que, tôt ou tard, Dennis Praet se fera une place dans l'axe. Gillet a 30 ans et joue à Anderlecht depuis 2008.

Retrouvez l'ensemble du dossier sur les choix de Besnik Hasi dans votre Sport Foot Mag.

PAR JAN HAUSPIE

Contre Ostende, Guillaume Gillet et Ronald Vargas ont dû céder leur place au duo Youri Tielemans-Sacha Kljestan. La mise à l'écart de Guillaume Gillet, surtout, est une prise de position de Besnik Hasi. Sous Van den Brom, le capitaine était pratiquement la seule certitude en milieu de terrain. "J'ai beaucoup parlé avec Guillaume", dit Hasi. "Il reste notre capitaine. A chaque fois qu'il s'est retrouvé sur le banc, il est revenu plus fort qu'avant. C'est ce que j'attends à nouveau de lui. Ma décision n'a rien à voir avec son engagement. Je trouve simplement que ces derniers temps, il était moins bon. Il avait tendance à jouer devant le ballon et à plonger dans le rectangle, laissant ainsi de grands espaces dans son dos. C'est pourquoi j'ai opté pour Kljestan." Au cours des dernières saisons, Gillet avait fait de sa polyvalence une force. Depuis le retour d'Anthony Vanden Borre, il ne peut plus jouer arrière droit. Cela lui a coûté sa place en équipe nationale et il risque à présent d'être excédentaire dans l'entrejeu bruxellois. D'autant qu'Anderlecht va sans doute jouer à fond la carte Tielemans et que, tôt ou tard, Dennis Praet se fera une place dans l'axe. Gillet a 30 ans et joue à Anderlecht depuis 2008.Retrouvez l'ensemble du dossier sur les choix de Besnik Hasi dans votre Sport Foot Mag.PAR JAN HAUSPIE