Selon le T1 des champions de Belgique, son groupe n'est pas encore prêt pour une compétition à enjeu. Hasi est toujours en attente de nouveaux transferts. "En tant qu'entraîneur, c'est normal de vouloir se renforcer le plus rapidement possible" dit-il.

Besnik Hasi a vu des joueurs importants quitter le club dernièrement, comme Massimo Bruno (Red Bull Salzbourg) et Cheikhou Kouyaté (West Ham). Il lui manque également Anthony Vanden Borre et Silvio Proto pour cause de blessures. "Je suis en attente de renforts", confie le coach des mauves. "Mais je peux comprendre que cela prenne du temps. La direction veut recruter les meilleurs joueurs aux prix les plus intéressants, c'est la raison pour laquelle il faut attendre le moment opportun."

On parle d'un retour de Kanu, parti au Terek Grozny l'an dernier. Le Brésilien veut revenir au Parc Astrid et serait prêt à faire des concessions. "A l'époque, je l'ai eu sous ma direction en tant qu'entraîneur adjoint", déclare Hasi. "Nous avons eu une relation amour-haine. Il est capable du meilleur comme du pire. Je croyais en ses qualités et je l'ai soutenu pendant les moments difficiles".

Suite à la blessure d'Anthony Vanden Borre, le départ de Guillaume Gillet, qui aurait pu le remplacer au back droit, ne fait pas trop les affaires du Sporting. Mais "Guillaume avait besoin d'un nouveau défi et nous avons été honnêtes et ouverts avec lui", selon Hasi.

Selon le T1 des champions de Belgique, son groupe n'est pas encore prêt pour une compétition à enjeu. Hasi est toujours en attente de nouveaux transferts. "En tant qu'entraîneur, c'est normal de vouloir se renforcer le plus rapidement possible" dit-il. Besnik Hasi a vu des joueurs importants quitter le club dernièrement, comme Massimo Bruno (Red Bull Salzbourg) et Cheikhou Kouyaté (West Ham). Il lui manque également Anthony Vanden Borre et Silvio Proto pour cause de blessures. "Je suis en attente de renforts", confie le coach des mauves. "Mais je peux comprendre que cela prenne du temps. La direction veut recruter les meilleurs joueurs aux prix les plus intéressants, c'est la raison pour laquelle il faut attendre le moment opportun." On parle d'un retour de Kanu, parti au Terek Grozny l'an dernier. Le Brésilien veut revenir au Parc Astrid et serait prêt à faire des concessions. "A l'époque, je l'ai eu sous ma direction en tant qu'entraîneur adjoint", déclare Hasi. "Nous avons eu une relation amour-haine. Il est capable du meilleur comme du pire. Je croyais en ses qualités et je l'ai soutenu pendant les moments difficiles". Suite à la blessure d'Anthony Vanden Borre, le départ de Guillaume Gillet, qui aurait pu le remplacer au back droit, ne fait pas trop les affaires du Sporting. Mais "Guillaume avait besoin d'un nouveau défi et nous avons été honnêtes et ouverts avec lui", selon Hasi.