L'attaquant de 28 ans, également capitaine de l'équipe d'Angleterre battue aux tirs au but par l'Italie en finale de l'Euro à Wembley en juillet, parti en vacances au Bahamas, s'est également dit heurté par les commentaires de supporters mettant en cause son professionnalisme. Harry Kane était censé effectuer son retour au centre d'entraînement de Tottenham lundi pour un test Covid-19 et des examens médicaux après ses trois semaines de vacances qui ont suivi l'Euro-2020. De quoi alimenter les rumeurs sur son envie de départ vers Manchester City et d'un futur bras de fer avec Tottenham. "Cela fait presque dix ans que j'ai fait mes débuts avec les Spurs. Pour chacune de ces années, vous -les fans- m'avez toujours témoigné soutien et amour", a tweeté Kane. "C'est pourquoi cela m'a fait mal cette semaine de lire certains commentaires mettant en cause mon professionnalisme". "Sans entrer dans les détails", poursuit-il, "je tiens à préciser que je n'aurais jamais, et n'ai jamais refusé de m'entraîner. Je serai de retour au club demain (samedi) comme prévu. Je ne ferai jamais rien qui puisse ternir la relation qui me lie aux fans" de Tottenham. Vendredi, l'entraîneur de Manchester City Pep Guardiola a déclaré: "Beaucoup de clubs dans le monde veulent faire signer Kane, nous ne sommes pas une exception". Mais le technicien catalan a rappelé que Tottenham n'était prêt à laisser partir son buteur qu'en échange de 160 millions de livres (188 millions d'euros). "Si Tottenham ne veut pas négocier, c'est fini", a-t-il affirmé. (Belga)

L'attaquant de 28 ans, également capitaine de l'équipe d'Angleterre battue aux tirs au but par l'Italie en finale de l'Euro à Wembley en juillet, parti en vacances au Bahamas, s'est également dit heurté par les commentaires de supporters mettant en cause son professionnalisme. Harry Kane était censé effectuer son retour au centre d'entraînement de Tottenham lundi pour un test Covid-19 et des examens médicaux après ses trois semaines de vacances qui ont suivi l'Euro-2020. De quoi alimenter les rumeurs sur son envie de départ vers Manchester City et d'un futur bras de fer avec Tottenham. "Cela fait presque dix ans que j'ai fait mes débuts avec les Spurs. Pour chacune de ces années, vous -les fans- m'avez toujours témoigné soutien et amour", a tweeté Kane. "C'est pourquoi cela m'a fait mal cette semaine de lire certains commentaires mettant en cause mon professionnalisme". "Sans entrer dans les détails", poursuit-il, "je tiens à préciser que je n'aurais jamais, et n'ai jamais refusé de m'entraîner. Je serai de retour au club demain (samedi) comme prévu. Je ne ferai jamais rien qui puisse ternir la relation qui me lie aux fans" de Tottenham. Vendredi, l'entraîneur de Manchester City Pep Guardiola a déclaré: "Beaucoup de clubs dans le monde veulent faire signer Kane, nous ne sommes pas une exception". Mais le technicien catalan a rappelé que Tottenham n'était prêt à laisser partir son buteur qu'en échange de 160 millions de livres (188 millions d'euros). "Si Tottenham ne veut pas négocier, c'est fini", a-t-il affirmé. (Belga)