"En fait, c'était une étape relativement facile avec un départ plat", a corrigé Vanhoucke. "Il s'agissait surtout de prendre les devants lors de l'approche vers la montée finale. L'équipe a fait un excellent travail pour me maintenir à l'avant du peloton et à environ 10 km de l'arrivée, nous nous sommes retrouvés aux premières places. Je me suis placé en troisième position avec Caleb Ewan et Jasper De Buyst devant moi, qui roulaient à un rythme élevé afin de réduire le groupe avant le final. Jasper a fait un superbe travail jusqu'à environ neuf kilomètres de l'arrivée, lorsque les accélérations se sont succédé. Cependant, le fort vent de face dans la montée a rendu difficile la possibilité de creuser un écart définitif." "À quelque cinq kilomètres de l'arrivée, un groupe restreint s'est finalement détaché, mais sur une section plus plate, le rythme a à nouveau baissé. Un groupe de poursuivants l'a rattrapé et Sepulveda a attaqué. Nous nous sommes regardés un peu trop et personne n'a vraiment tenu à combler l'écart. Finalement, la poursuite a bien été lancée, mais l'oiseau s'était envolé. J'ai pu sprinter pour la troisième place, mais j'aurais tant aimé récompenser mes coéquipiers par une victoire. Quoi qu'il en soit, avec ce résultat, je ne peux certainement pas être déçu. Je suis quatrième au classement général et les possibilités de gagner des places sont réelles lors des deux étapes difficiles", a pronostiqué le leader de Lotto Soudal. (Belga)

"En fait, c'était une étape relativement facile avec un départ plat", a corrigé Vanhoucke. "Il s'agissait surtout de prendre les devants lors de l'approche vers la montée finale. L'équipe a fait un excellent travail pour me maintenir à l'avant du peloton et à environ 10 km de l'arrivée, nous nous sommes retrouvés aux premières places. Je me suis placé en troisième position avec Caleb Ewan et Jasper De Buyst devant moi, qui roulaient à un rythme élevé afin de réduire le groupe avant le final. Jasper a fait un superbe travail jusqu'à environ neuf kilomètres de l'arrivée, lorsque les accélérations se sont succédé. Cependant, le fort vent de face dans la montée a rendu difficile la possibilité de creuser un écart définitif." "À quelque cinq kilomètres de l'arrivée, un groupe restreint s'est finalement détaché, mais sur une section plus plate, le rythme a à nouveau baissé. Un groupe de poursuivants l'a rattrapé et Sepulveda a attaqué. Nous nous sommes regardés un peu trop et personne n'a vraiment tenu à combler l'écart. Finalement, la poursuite a bien été lancée, mais l'oiseau s'était envolé. J'ai pu sprinter pour la troisième place, mais j'aurais tant aimé récompenser mes coéquipiers par une victoire. Quoi qu'il en soit, avec ce résultat, je ne peux certainement pas être déçu. Je suis quatrième au classement général et les possibilités de gagner des places sont réelles lors des deux étapes difficiles", a pronostiqué le leader de Lotto Soudal. (Belga)