Au-delà de l'aspect historique, un succès limbourgeois est indispensable - qui plus est sur un gros score - pour espérer encore poursuivre l'aventure européenne, en Europa League (en 16es de finale). "C'est un match important. Le premier pour moi devant notre public", a confié Hannes Wolf mardi en conférence de presse. "Je ne pense même pas à un gros score. Genk n'a jamais gagné encore en Ligue des Champions. Ce serait bien de pouvoir fêter ça à domicile, mais je ne veux pas penser à un 3 ou 4-0", a ajouté le technicien allemand de 38 ans. "On devra surtout être prêt dès le coup d'envoi. Salzbourg est une bonne équipe qui joue avec beaucoup de rythme et d'intensité. Ces joueurs pratiquent un jeu rapide en transition et en cas de perte de balle, ils veulent la récupérer de suite. Il faut être dedans dès le premier ballon. J'ai le sentiment que quelque chose est possible. Salzbourg est fort, mais nous avons nos armes." Genk devra effacer ainsi un match aller qui avait viré à la catastrophe pour les champions de Belgique, étrillés 6 à 2 en terre autrichienne. Genk occupe la dernière place de son groupe E avec un point sur 12 pour 9 à Liverpool, 8 à Naples et 4 à Salzbourg. En cas d'égalité, ce sont les confrontations directes qui servent de départage. Les Limbourgeois ont donc du pain sur la planche. Ils se déplaceront à Naples le 10 décembre pour la dernière journée de la phase de poule alors que Salzbourg recevra Liverpool. (Belga)