Harbaoui était poursuivi sur base des images télévisées pour son tacle les deux pieds en avant sur Brecht Dejaegere lors du match perdu 0-1 face à La Gantoise la semaine dernière. Il avait reçu une carte jaune. Cette carte jaune a finalement été supprimée par la commission de review mais Harbaoui a quand même dû répondre de son intervention musclée devant la commission des litiges.

La Commission des litiges a suivi la requête du Parquet. "Le tacle avec les deux pieds en avant est une violation manifeste. L'intégrité physique de Dejaegere a été mise en danger", a indiqué le président de la commission Stefaan Desmet dans son jugement. A moins d'un appel de Charleroi contre la sanction, Felice Mazzu ne pourra pas compter sur Harbaoui lors des rencontres en déplacement à Anderlecht et Ostende.

Harbaoui était poursuivi sur base des images télévisées pour son tacle les deux pieds en avant sur Brecht Dejaegere lors du match perdu 0-1 face à La Gantoise la semaine dernière. Il avait reçu une carte jaune. Cette carte jaune a finalement été supprimée par la commission de review mais Harbaoui a quand même dû répondre de son intervention musclée devant la commission des litiges. La Commission des litiges a suivi la requête du Parquet. "Le tacle avec les deux pieds en avant est une violation manifeste. L'intégrité physique de Dejaegere a été mise en danger", a indiqué le président de la commission Stefaan Desmet dans son jugement. A moins d'un appel de Charleroi contre la sanction, Felice Mazzu ne pourra pas compter sur Harbaoui lors des rencontres en déplacement à Anderlecht et Ostende.