Dès l'annonce d'un contrat lensois qui ne serait pas renouvelé, le flirt était dans l'air. Parce que Charleroi est en quête d'expérience et de densité dans un secteur axial où la longue indisponibilité de Cristophe Diandy et les adducteurs fragiles de Marco Ilaimaharitra ne laissent pas beaucoup de marge de manoeuvre. Au coeur du jeu, Guillaume Gillet apportera aussi la taille qui fait défaut à Gaëtan Hendrickx, loin d'être le profil favori de Karim Belhocine.

Lancée sur l'autoroute de la concrétisation, la signature de l'ancien milieu d'Anderlecht dans le Pays Noir a été ralentie par une proposition venue de Mouscron, qui offrait un contrat de deux ans à Gillet pour encadrer les jeunes Lillois qui débarqueront très bientôt au Canonnier. Mehdi Bayat est resté inflexible sur la durée du contrat, fixée à une saison chez les Zèbres, mais l'ambition et la stabilité des Carolos ont convaincu le Liégeois d'opter pour le troisième du défunt championnat, selon La Dernière Heure et La Nouvelle Gazette qui annoncent ce lundi sa signature imminente, dépendant de la réussite de ses tests médicaux prévus au cours de la matinée.

Il y a deux ans, déjà, Gillet avait flirté avec les Zèbres, où son agent Mogi Bayat a évidemment ses entrées. Sortant alors d'une expérience infructueuse à l'Olympiacos, l'ancien Diable rouge s'était montré intéressé, mais son salaire semblait hors de portée du Charleroi de l'époque et l'entrejeu était considéré comme bouché, vu le manque d'intérêt prononcé pour un Diandy discrètement mis sur le marché. Finalement, la piste s'était refroidie quand Charleroi avait décidé de ne pas encombrer le secteur pour laisser une chance au prometteur talent iranien Omid Noorafkan, qui n'aura jamais fait son trou dans le Pays Noir.

Dès l'annonce d'un contrat lensois qui ne serait pas renouvelé, le flirt était dans l'air. Parce que Charleroi est en quête d'expérience et de densité dans un secteur axial où la longue indisponibilité de Cristophe Diandy et les adducteurs fragiles de Marco Ilaimaharitra ne laissent pas beaucoup de marge de manoeuvre. Au coeur du jeu, Guillaume Gillet apportera aussi la taille qui fait défaut à Gaëtan Hendrickx, loin d'être le profil favori de Karim Belhocine.Lancée sur l'autoroute de la concrétisation, la signature de l'ancien milieu d'Anderlecht dans le Pays Noir a été ralentie par une proposition venue de Mouscron, qui offrait un contrat de deux ans à Gillet pour encadrer les jeunes Lillois qui débarqueront très bientôt au Canonnier. Mehdi Bayat est resté inflexible sur la durée du contrat, fixée à une saison chez les Zèbres, mais l'ambition et la stabilité des Carolos ont convaincu le Liégeois d'opter pour le troisième du défunt championnat, selon La Dernière Heure et La Nouvelle Gazette qui annoncent ce lundi sa signature imminente, dépendant de la réussite de ses tests médicaux prévus au cours de la matinée.Il y a deux ans, déjà, Gillet avait flirté avec les Zèbres, où son agent Mogi Bayat a évidemment ses entrées. Sortant alors d'une expérience infructueuse à l'Olympiacos, l'ancien Diable rouge s'était montré intéressé, mais son salaire semblait hors de portée du Charleroi de l'époque et l'entrejeu était considéré comme bouché, vu le manque d'intérêt prononcé pour un Diandy discrètement mis sur le marché. Finalement, la piste s'était refroidie quand Charleroi avait décidé de ne pas encombrer le secteur pour laisser une chance au prometteur talent iranien Omid Noorafkan, qui n'aura jamais fait son trou dans le Pays Noir.