La Baja Portalegre n'est que la troisième course de la Coupe du monde de rallye raid (cross-country) en raison de la pandémie du Covid. L'organisation doit faire face à de très mauvaises conditions météo, si bien que le parcours est souvent inondé. Les spéciales ont été annulées les unes après les autres. Les résultats ne sont tombées que tard dan,s la nuit annulée et les résultats de cette étape n'ont été connus que tard dans la nuit. "Aujourd'hui, il n'y aura qu'une seule étape. J'ai beaucoup de sympathie pour les organisateurs qui ont tout fait pour que cette course puisse continuer, mais personne ne peut résister à ces conditions météorologiques" a commenté Tom Colsoul. "À certains endroits, nous avons dû patauger dans l'eau à une profondeur d'un mètre et demi. Cela a également une influence sur le matériel. Par exemple, la voiture s'est arrêtée parce que le moteur était en hypothermie. L'essence n'a pas atteint la température voulue parce que nous avons roulé d'une flaque à l'autre. Je n'ai jamais rien vécu de tel dans toute ma carrière. J'ai essayé de résoudre ce problème en plaçant une plaque métallique devant l'entrée d'air, ce qui refroidissait moins le moteur. Dommage que nous perdions 3 minutes de cette manière. Soustrayez ces trois minutes de perte de temps de la différence avec le vainqueur de l'étape, et il est alors tout à fait possible que nous gagnions cette étape. Dans des circonstances normales, vous pourriez toujours récupérer ce temps perdu, mais avec une seule étape à parcourir, ce sera difficile. Le plus important est de garder le Vasyliev derrière nous (il était 7e à 4:26 au soir de la 1re journée, ndlr). Le Russe est actuellement en tête du classement du championnat. Pour nous, le titre mondial est devenu un objectif". La Baja Portalegre se termine samedi. (Belga)

La Baja Portalegre n'est que la troisième course de la Coupe du monde de rallye raid (cross-country) en raison de la pandémie du Covid. L'organisation doit faire face à de très mauvaises conditions météo, si bien que le parcours est souvent inondé. Les spéciales ont été annulées les unes après les autres. Les résultats ne sont tombées que tard dan,s la nuit annulée et les résultats de cette étape n'ont été connus que tard dans la nuit. "Aujourd'hui, il n'y aura qu'une seule étape. J'ai beaucoup de sympathie pour les organisateurs qui ont tout fait pour que cette course puisse continuer, mais personne ne peut résister à ces conditions météorologiques" a commenté Tom Colsoul. "À certains endroits, nous avons dû patauger dans l'eau à une profondeur d'un mètre et demi. Cela a également une influence sur le matériel. Par exemple, la voiture s'est arrêtée parce que le moteur était en hypothermie. L'essence n'a pas atteint la température voulue parce que nous avons roulé d'une flaque à l'autre. Je n'ai jamais rien vécu de tel dans toute ma carrière. J'ai essayé de résoudre ce problème en plaçant une plaque métallique devant l'entrée d'air, ce qui refroidissait moins le moteur. Dommage que nous perdions 3 minutes de cette manière. Soustrayez ces trois minutes de perte de temps de la différence avec le vainqueur de l'étape, et il est alors tout à fait possible que nous gagnions cette étape. Dans des circonstances normales, vous pourriez toujours récupérer ce temps perdu, mais avec une seule étape à parcourir, ce sera difficile. Le plus important est de garder le Vasyliev derrière nous (il était 7e à 4:26 au soir de la 1re journée, ndlr). Le Russe est actuellement en tête du classement du championnat. Pour nous, le titre mondial est devenu un objectif". La Baja Portalegre se termine samedi. (Belga)