Les règlements en matière de faux départ dans les épreuves multiples d'athlétisme (heptathlon et décathlon) sont différentes de celles appliquées dans les autres épreuves et ce depuis le 1er janvier 2010. Depuis 2010, l'auteur d'un faux départ est disqualifié dans toutes les courses. Les épreuves multiples continuent d'appliquer le règlement qui était en vigueur pour tous depuis le 1er janvier 2003. Un(e) athlète peut commettre un faux-départ sans subir de conséquence. Ce n'est que si un 2e faux départ est commis que le (la) responsable est disqualifié (e). Vendredi matin, l'Allemande Jennifer Oeser avait commis un premier faux-départ dans la 2e série de l'heptathlon. Puis, un second faux-départ a été enregistré. Il semblait à priori que l'Américaine Barbara Nwaba s'était élancée trop tôt. Puis, l'écran du stade a affiché les temps de réaction. Il apparaissait que c'était Nafissatou Thiam qui avait anticipé le coup de pistolet. Son temps de réaction affiché était de -0.059 seconde. Mais les organisateurs n'ont pas brandi de carton rouge. "Ils ont sorti un carton vert, ce qui signifie qu'il y a eu une erreur technique", a précisé Stéphanie Noël la directrice technique de la Ligue francophone d'athlétisme, présente dans le stade. Un moment inquiète, croyant être disqualifiée, puis rassurée Thiam n'en pas perdu pour autant sa concentration. Après un 3e départ, et malgré une piste rendue humide par la pluie, elle a signé son meilleur temps personnel en 13.56 secondes (vent: +0,3 m/s). Son temps de réaction avait cette fois été enregistré à 175/1000es de seconde. Elle a amélioré de 7/100es sa précédente marque (13.63 à Götzis le 28 mai dernier). Avec ses 1041 points, elle occupait la 12e place du classement à l'issue de cette première épreuve. (Belga)

Les règlements en matière de faux départ dans les épreuves multiples d'athlétisme (heptathlon et décathlon) sont différentes de celles appliquées dans les autres épreuves et ce depuis le 1er janvier 2010. Depuis 2010, l'auteur d'un faux départ est disqualifié dans toutes les courses. Les épreuves multiples continuent d'appliquer le règlement qui était en vigueur pour tous depuis le 1er janvier 2003. Un(e) athlète peut commettre un faux-départ sans subir de conséquence. Ce n'est que si un 2e faux départ est commis que le (la) responsable est disqualifié (e). Vendredi matin, l'Allemande Jennifer Oeser avait commis un premier faux-départ dans la 2e série de l'heptathlon. Puis, un second faux-départ a été enregistré. Il semblait à priori que l'Américaine Barbara Nwaba s'était élancée trop tôt. Puis, l'écran du stade a affiché les temps de réaction. Il apparaissait que c'était Nafissatou Thiam qui avait anticipé le coup de pistolet. Son temps de réaction affiché était de -0.059 seconde. Mais les organisateurs n'ont pas brandi de carton rouge. "Ils ont sorti un carton vert, ce qui signifie qu'il y a eu une erreur technique", a précisé Stéphanie Noël la directrice technique de la Ligue francophone d'athlétisme, présente dans le stade. Un moment inquiète, croyant être disqualifiée, puis rassurée Thiam n'en pas perdu pour autant sa concentration. Après un 3e départ, et malgré une piste rendue humide par la pluie, elle a signé son meilleur temps personnel en 13.56 secondes (vent: +0,3 m/s). Son temps de réaction avait cette fois été enregistré à 175/1000es de seconde. Elle a amélioré de 7/100es sa précédente marque (13.63 à Götzis le 28 mai dernier). Avec ses 1041 points, elle occupait la 12e place du classement à l'issue de cette première épreuve. (Belga)