Le Verviétois de 23 ans, engagé sous pavillon luxembourgeois, pointait au 9e rang samedi soir mais une crevaison dans l'ES15 l'a fait sortir du top 10. "J'ai crevé après seulement un kilomètre", explique Grégoire Munster. "Au final cela nous a fait perdre plus de deux minutes et nous sommes retombés à la 12e place et hors du podium en WRC2. J'ai fait tout ce que je pouvais pour progresser dans les deux dernières spéciales mais au final, il ne nous manque que 5,5 secondes pour finir 4e en WRC2. Malgré cela, je quitte le rallye avec un bon sentiment. Nous avons fini fort après un mauvais départ. Dommage pour cette crevaison, mais cela fait partie de ce beau sport". (Belga)

Le Verviétois de 23 ans, engagé sous pavillon luxembourgeois, pointait au 9e rang samedi soir mais une crevaison dans l'ES15 l'a fait sortir du top 10. "J'ai crevé après seulement un kilomètre", explique Grégoire Munster. "Au final cela nous a fait perdre plus de deux minutes et nous sommes retombés à la 12e place et hors du podium en WRC2. J'ai fait tout ce que je pouvais pour progresser dans les deux dernières spéciales mais au final, il ne nous manque que 5,5 secondes pour finir 4e en WRC2. Malgré cela, je quitte le rallye avec un bon sentiment. Nous avons fini fort après un mauvais départ. Dommage pour cette crevaison, mais cela fait partie de ce beau sport". (Belga)