Van Avermaet, 34 ans, a fini en tête du classement avec 2.350 points. Il a devancé le Norvégien Alexander Kristoff (2.074 pts) et le Français Julian Alaphilippe (1.847 pts). Avec Oliver Naesen huitième(1.597 pts), un deuxième Belge se classe dans le top-10. Van Avermaet a remporté le mois passé le GP de Montréal. Deux jours plus tôt, il prenait la troisième place à Québec. Le champion olympique est aussi monté sur le podium, entre autres, de la Clasica San Sebastian (deuxième derrière Remco Evenepoel), du Circuit Het Nieuwsblad (deuxième derrière Zdenek Stybar) et de l'E3 BinckBank Classic (troisième derrière Stybar et Wout van Aert). "J'ai toujours dit que je ne suis pas un coureur qui gagne vingt courses par an, mais je suis toujours présent à chaque course et j'espère pouvoir obtenir quelques belles victoires durant la saison", a expliqué Van Avermaet. "Il me manque une grosse victoire dans les classiques cette saison, ce qui est décevant, mais ce sont des courses difficiles à gagner. Il ne s'agit pas seulement d'avoir les jambes, tu as besoin que tout se passe bien et d'un peu de chance. Je pense que si j'avais gagné une classique, ma saison aurait été différente. C'est pourquoi j'étais heureux de gagner à Montréal. Après avoir frôlé la victoire tout au long de l'année, c'était un bon rappel que je suis toujours capable de gagner." Dans le classement UCI comprenant aussi les courses par étapes, Van Avermaet a terminé sixième (et premier Belge). Ce classement a été remporté par Primoz Roglic. Le Slovène de Jumbo-Visma a remporté notamment la Vuelta, Tirreno-Adriatico, le Tour de Romandie et le Tour des Emirats arabes unis et terminé troisième du Giro. (Belga)

Van Avermaet, 34 ans, a fini en tête du classement avec 2.350 points. Il a devancé le Norvégien Alexander Kristoff (2.074 pts) et le Français Julian Alaphilippe (1.847 pts). Avec Oliver Naesen huitième(1.597 pts), un deuxième Belge se classe dans le top-10. Van Avermaet a remporté le mois passé le GP de Montréal. Deux jours plus tôt, il prenait la troisième place à Québec. Le champion olympique est aussi monté sur le podium, entre autres, de la Clasica San Sebastian (deuxième derrière Remco Evenepoel), du Circuit Het Nieuwsblad (deuxième derrière Zdenek Stybar) et de l'E3 BinckBank Classic (troisième derrière Stybar et Wout van Aert). "J'ai toujours dit que je ne suis pas un coureur qui gagne vingt courses par an, mais je suis toujours présent à chaque course et j'espère pouvoir obtenir quelques belles victoires durant la saison", a expliqué Van Avermaet. "Il me manque une grosse victoire dans les classiques cette saison, ce qui est décevant, mais ce sont des courses difficiles à gagner. Il ne s'agit pas seulement d'avoir les jambes, tu as besoin que tout se passe bien et d'un peu de chance. Je pense que si j'avais gagné une classique, ma saison aurait été différente. C'est pourquoi j'étais heureux de gagner à Montréal. Après avoir frôlé la victoire tout au long de l'année, c'était un bon rappel que je suis toujours capable de gagner." Dans le classement UCI comprenant aussi les courses par étapes, Van Avermaet a terminé sixième (et premier Belge). Ce classement a été remporté par Primoz Roglic. Le Slovène de Jumbo-Visma a remporté notamment la Vuelta, Tirreno-Adriatico, le Tour de Romandie et le Tour des Emirats arabes unis et terminé troisième du Giro. (Belga)