"C'est toujours chouette d'être présent devant son public. Dommage de ne pas pouvoir participer au criterium mais c'est comme ça. Les séquelles sont toujours trop présentes", a concédé Greg Van Avermaet. "Je suis ravi d'avoir pu prolonger mon contrat chez BMC. Je suis très heureux dans cette structure, je ne voyais aucune raison de changer. Chacun avait ses intérêts mais nous sommes arrivés à nous entendre et c'est tant mieux. Il y avait également l'intérêt d'autres équipes. Une équipe belge oui, mais je ne dirai pas laquelle", a rigolé Van Avermaet. "Je reviendrai à la compétition sur le Tour de Californie (15-22 mai, ndlr). Je suis très impatient. Après j'irai sur le Dauphiné Libéré pour ensuite prendre part au Tour de France. Sans oublier le championnat de Belgique. J'aimerais réaliser mon rêve, celui de porter le maillot tricolore sur les routes du Tour. Il y a quelques belles étapes au programme en Normandie, dont la deuxième qui part de Saint-Lô. L'objectif est de remporter une étape tôt dans la Grande Boucle. La condition va en s'améliorant. Je m'entraîne maintenant quatre heures par jour, tout en soignant ensuite mon poignet. Mon épaule est presque totalement guérie", a conclu le vainqueur de la 13e étape du Tour l'année dernière. (Belga)

"C'est toujours chouette d'être présent devant son public. Dommage de ne pas pouvoir participer au criterium mais c'est comme ça. Les séquelles sont toujours trop présentes", a concédé Greg Van Avermaet. "Je suis ravi d'avoir pu prolonger mon contrat chez BMC. Je suis très heureux dans cette structure, je ne voyais aucune raison de changer. Chacun avait ses intérêts mais nous sommes arrivés à nous entendre et c'est tant mieux. Il y avait également l'intérêt d'autres équipes. Une équipe belge oui, mais je ne dirai pas laquelle", a rigolé Van Avermaet. "Je reviendrai à la compétition sur le Tour de Californie (15-22 mai, ndlr). Je suis très impatient. Après j'irai sur le Dauphiné Libéré pour ensuite prendre part au Tour de France. Sans oublier le championnat de Belgique. J'aimerais réaliser mon rêve, celui de porter le maillot tricolore sur les routes du Tour. Il y a quelques belles étapes au programme en Normandie, dont la deuxième qui part de Saint-Lô. L'objectif est de remporter une étape tôt dans la Grande Boucle. La condition va en s'améliorant. Je m'entraîne maintenant quatre heures par jour, tout en soignant ensuite mon poignet. Mon épaule est presque totalement guérie", a conclu le vainqueur de la 13e étape du Tour l'année dernière. (Belga)