Trente-neuf chevaux qui allaient pour une fois tous rentrer sans blessure aux écuries, étaient au départ et seize à l'arrivée de cette course de 7.141 mètres comportant 30 obstacles. La piste était lourde. L'étalon français Saint Are (Paddy Brennen), 2e l'an dernier, et Aachen (Venetia Williams) ont pris le meilleur départ pour former un quatuor de tête avec le favori Many Clouds (Leighton Aspell, vainqueur en 2014 et 2015), tenant du titre, et The Last Samuri (David Bass). Rule the World et le 13 ans Vics Canvas n'étaient pas loin. Many Clouds a été le premier à lâcher prise alors que The Last Samuri et Vics Canvas menaient avant le dernier saut, suivis à une longueur par Rule the World. Ce dernier allait ensuite distancer ses concurrents sur le plat pour s'imposer de 6 longueurs devant The Last Samuri, lequel précédait lui même de 8 longueurs Vics Canvas, 3e à 100/1. L'allocation du vainqueur est de 561.300 livres (695.350 euros). Tout baigne pour le président de Ryanair Michael O'Leary, qui avait déjà vu ses couleurs triompher il y a trois semaines avec Don Cossack, dans la Cheltenham Gold Cup. "Je vais devoir prendre ma pension en tant que propriétaire", a-t-il plaisanté après la course. "Une Gold Cup et le Grand National, il n'existe pas de plus beau doublé. Mais chapeau à Mouse Morris. Il a en effet relancé la carrière d'un cheval s'étant à deux reprises fracturé le bassin et qui mérite de partir maintenant à la retraite..." Leighton Aspell a lui expliqué que le poids (74,8 kilogs !) et le terrain très souple, ont empêché Many Clouds de défendre son titre. Le classement du 169e Grand National de Liverpool: 1. Rule the World (David Mullins 33/1 2. The Last Samuri (Davis Bass) 8/1 à 6 longueurs 3. Vics Canvas (Robert Dunne) 100/1 à 8 longueurs 4. Gilgamboa (Robbie Power 28/1 à 2 longueurs (Belga)

Trente-neuf chevaux qui allaient pour une fois tous rentrer sans blessure aux écuries, étaient au départ et seize à l'arrivée de cette course de 7.141 mètres comportant 30 obstacles. La piste était lourde. L'étalon français Saint Are (Paddy Brennen), 2e l'an dernier, et Aachen (Venetia Williams) ont pris le meilleur départ pour former un quatuor de tête avec le favori Many Clouds (Leighton Aspell, vainqueur en 2014 et 2015), tenant du titre, et The Last Samuri (David Bass). Rule the World et le 13 ans Vics Canvas n'étaient pas loin. Many Clouds a été le premier à lâcher prise alors que The Last Samuri et Vics Canvas menaient avant le dernier saut, suivis à une longueur par Rule the World. Ce dernier allait ensuite distancer ses concurrents sur le plat pour s'imposer de 6 longueurs devant The Last Samuri, lequel précédait lui même de 8 longueurs Vics Canvas, 3e à 100/1. L'allocation du vainqueur est de 561.300 livres (695.350 euros). Tout baigne pour le président de Ryanair Michael O'Leary, qui avait déjà vu ses couleurs triompher il y a trois semaines avec Don Cossack, dans la Cheltenham Gold Cup. "Je vais devoir prendre ma pension en tant que propriétaire", a-t-il plaisanté après la course. "Une Gold Cup et le Grand National, il n'existe pas de plus beau doublé. Mais chapeau à Mouse Morris. Il a en effet relancé la carrière d'un cheval s'étant à deux reprises fracturé le bassin et qui mérite de partir maintenant à la retraite..." Leighton Aspell a lui expliqué que le poids (74,8 kilogs !) et le terrain très souple, ont empêché Many Clouds de défendre son titre. Le classement du 169e Grand National de Liverpool: 1. Rule the World (David Mullins 33/1 2. The Last Samuri (Davis Bass) 8/1 à 6 longueurs 3. Vics Canvas (Robert Dunne) 100/1 à 8 longueurs 4. Gilgamboa (Robbie Power 28/1 à 2 longueurs (Belga)