"Muki est un redoutable adversaire. Le plan était donc de le tenir à distance autant que possible et saisir ma chance lorsque l'opportunité se présentait", a expliqué Chouchi, vainqueur du Grand Chelem de Tbilisi en 2021. "Cela a très bien fonctionné. Je suis vraiment très heureux de cette première médaille acquise à Paris. C'est aussi très agréable pour nous de pouvoir enfin combattre devant un public. Cela me motive énormément et les spectateurs me poussent toujours à produire du meilleur judo." Le Belge, 28 ans, a pourtant espéré atteindre la finale mais il s'est incliné au golden score devant le Géorgien Tato Grigalashvili, 22 ans, numéro 2 mondial. "J'avais le sentiment que c'était possible mais j'ai perdu sur une petite erreur. À ce niveau-là, ce sont toujours les petits détails qui font la différence. D'un côté, je regrette de ne pas avoir pu me hisser en finale. De l'autre, je dois être satisfait de ce résultat après une longue période sans combat en raison d'une blessure", a ponctué celui qui n'était plus monté sur les tatamis depuis juin et les Mondiaux 2021. (Belga)

"Muki est un redoutable adversaire. Le plan était donc de le tenir à distance autant que possible et saisir ma chance lorsque l'opportunité se présentait", a expliqué Chouchi, vainqueur du Grand Chelem de Tbilisi en 2021. "Cela a très bien fonctionné. Je suis vraiment très heureux de cette première médaille acquise à Paris. C'est aussi très agréable pour nous de pouvoir enfin combattre devant un public. Cela me motive énormément et les spectateurs me poussent toujours à produire du meilleur judo." Le Belge, 28 ans, a pourtant espéré atteindre la finale mais il s'est incliné au golden score devant le Géorgien Tato Grigalashvili, 22 ans, numéro 2 mondial. "J'avais le sentiment que c'était possible mais j'ai perdu sur une petite erreur. À ce niveau-là, ce sont toujours les petits détails qui font la différence. D'un côté, je regrette de ne pas avoir pu me hisser en finale. De l'autre, je dois être satisfait de ce résultat après une longue période sans combat en raison d'une blessure", a ponctué celui qui n'était plus monté sur les tatamis depuis juin et les Mondiaux 2021. (Belga)