Gabriella Willems, 29e mondiale, sait qu'elle a devant elle encore une grosse marge de progression, mais elle espérait pourtant bien déjà récolter les fruits de son travail en s'imposant à Düsseldorf. "C'est en battant la Sud-Coréenne en demi-finales que j'ai vraiment pensé à l'or", a confié Gabriella Willems. "Je sais que j'ai encore pas mal d'années devant moi pour m'améliorer, mais j'ai eu une chance aujourd'hui de battre une Japonaise pour gagner. Déjà à Paris il y a deux semaines, j'ai laissé entrevoir de belles choses et je crois que cela m'a donné confiance. L'an dernier a été une année très difficile pour moi", a raconté encore la triple championne de Belgique qui a fait ses débuts chez les seniors en 2018. "J'avais fait alors de beaux résultats et je pensais poursuivre l'an dernier, mais cela n'a pas été le cas. Je remercie vraiment la fédération et Cédric Taeymans d'avoir gardé leur confiance. C'est grâce à eux aussi que je suis ici sur le podium." Un podium qui rapporte 700 points à Gabriella Willems pour le classement olympique, mais la Belge ne veut pas se braquer sur les JO de Tokyo. "J'y ai peut-être trop pensé déjà l'année dernière, je ne veux pas commettre deux fois la même erreur. Ce n'est que le classement de mai qui sera pris en compte pour les Jeux Olympiques. D'ici là, je vais prendre les tournois les uns après les autres. Et il y en a encore beaucoup ces prochains mois." Gabriella Willems occupe pour l'heure la 28e place du classement olympique en -70kg. (Belga)

Gabriella Willems, 29e mondiale, sait qu'elle a devant elle encore une grosse marge de progression, mais elle espérait pourtant bien déjà récolter les fruits de son travail en s'imposant à Düsseldorf. "C'est en battant la Sud-Coréenne en demi-finales que j'ai vraiment pensé à l'or", a confié Gabriella Willems. "Je sais que j'ai encore pas mal d'années devant moi pour m'améliorer, mais j'ai eu une chance aujourd'hui de battre une Japonaise pour gagner. Déjà à Paris il y a deux semaines, j'ai laissé entrevoir de belles choses et je crois que cela m'a donné confiance. L'an dernier a été une année très difficile pour moi", a raconté encore la triple championne de Belgique qui a fait ses débuts chez les seniors en 2018. "J'avais fait alors de beaux résultats et je pensais poursuivre l'an dernier, mais cela n'a pas été le cas. Je remercie vraiment la fédération et Cédric Taeymans d'avoir gardé leur confiance. C'est grâce à eux aussi que je suis ici sur le podium." Un podium qui rapporte 700 points à Gabriella Willems pour le classement olympique, mais la Belge ne veut pas se braquer sur les JO de Tokyo. "J'y ai peut-être trop pensé déjà l'année dernière, je ne veux pas commettre deux fois la même erreur. Ce n'est que le classement de mai qui sera pris en compte pour les Jeux Olympiques. D'ici là, je vais prendre les tournois les uns après les autres. Et il y en a encore beaucoup ces prochains mois." Gabriella Willems occupe pour l'heure la 28e place du classement olympique en -70kg. (Belga)