Philippe Gilbert, devenu papa à 38 ans pour la 3e fois cette semaine, a disputé dans le sud de la France sa première course depuis le mois de septembre. L'ancien champion du monde, insuffisamment remis de sa lourde chute dans la 1e étape du Tour de France en août dernier, avait abandonné au BinckBank Tour fin septembre, faisant une croix sur les classiques flamandes et les Mondiaux d'Imola. "Comme prévu, c'était une première course difficile pour moi", a déclaré Philippe Gilbert après le GP La Marseillaise. "Cela dit, ça m'a permis de fournir des efforts importants qui m'aideront très certainement à affiner ma condition". Après une saison 2020 marquée par la pandémie de coronavirus et sa blessure au genou, Philippe Gilbert a entamé dimanche sa 19e saison en tant que coureur professionnel. Le Remoucastrien se montre prudent quant à ses ambitions personnelles. "Le rêve serait d'aller chercher un beau résultat, mais c'est un peu tôt pour moi de parler des objectifs au niveau des résultats", déclarait Philippe Gilbert samedi à la veille de son retour en compétition. "Je suis parti de très loin, avec une reprise d'entraînement plus tard que prévu et avec une condition près de zéro. J'ai dû travailler très dur pour revenir et je reste donc prudent concernant mes objectifs, c'est surtout important de reprendre la compétition et retrouver le bon rythme". Après le GP La Marseillaise, Philippe Gilbert va enchaîner avec l'Etoile de Bessèges (2.1) du 3 au 7 février, le Tour de la Provence (2.Pro) du 11 au 14 février et le Circuit Het Nieuwsblad (WorldTour), course d'ouverture de la saison belge programmée le 27 février. (Belga)

Philippe Gilbert, devenu papa à 38 ans pour la 3e fois cette semaine, a disputé dans le sud de la France sa première course depuis le mois de septembre. L'ancien champion du monde, insuffisamment remis de sa lourde chute dans la 1e étape du Tour de France en août dernier, avait abandonné au BinckBank Tour fin septembre, faisant une croix sur les classiques flamandes et les Mondiaux d'Imola. "Comme prévu, c'était une première course difficile pour moi", a déclaré Philippe Gilbert après le GP La Marseillaise. "Cela dit, ça m'a permis de fournir des efforts importants qui m'aideront très certainement à affiner ma condition". Après une saison 2020 marquée par la pandémie de coronavirus et sa blessure au genou, Philippe Gilbert a entamé dimanche sa 19e saison en tant que coureur professionnel. Le Remoucastrien se montre prudent quant à ses ambitions personnelles. "Le rêve serait d'aller chercher un beau résultat, mais c'est un peu tôt pour moi de parler des objectifs au niveau des résultats", déclarait Philippe Gilbert samedi à la veille de son retour en compétition. "Je suis parti de très loin, avec une reprise d'entraînement plus tard que prévu et avec une condition près de zéro. J'ai dû travailler très dur pour revenir et je reste donc prudent concernant mes objectifs, c'est surtout important de reprendre la compétition et retrouver le bon rythme". Après le GP La Marseillaise, Philippe Gilbert va enchaîner avec l'Etoile de Bessèges (2.1) du 3 au 7 février, le Tour de la Provence (2.Pro) du 11 au 14 février et le Circuit Het Nieuwsblad (WorldTour), course d'ouverture de la saison belge programmée le 27 février. (Belga)