Si les premiers kilomètres sont nouveaux, le final habituel a été conservé. Après 206,5 kilomètres, huit zones pavées qui couvrent 15 kilomètres, et quinze côtes, l'arrivée sera jugée devant le stade Forestier d'Harelbeke. Vainqueur en 2017 devant Philippe Gilbert et Oliver Naesen, Van Avermaet espère obtenir un meilleur résultat qu'au Circuit Het Nieuwsblad et à Kuurne-Bruxelles-Kuurne. "J'aurais évidemment souhaité faire mieux mais ces deux courses sont difficiles à gagner", a expliqué le leader de l'équipe BMC. En 2017, 'Gouden Greg' a signé l'exploit de remporter Gand-Wevelgem deux jours après son succès à Harelbeke. Quick-Step Floors pourra s'appuyer sur un collectif solide avec, notamment, Philippe Gilbert et Zdenek Stybar. "Le GP E3 est l'une des courses les plus difficiles au monde, mais sans secrets. La tactique de l'équipe jouera un rôle majeur", a déclaré Tom Steels, directeur sportif de l'équipe. Du côté de chez Lotto Soudal, Tiesj Benoot et Jasper De Buyst seront les principaux atouts de l'autre formation belge WorldTour. "J'espère obtenir de beaux résultats dans les classiques flamandes, ce sont aussi mes courses", a expliqué Benoot, vainqueur des Strade Bianche. Peter Sagan, vainqueur en 2014, et Oliver Naesen (AG2R), figurent aussi parmi les favoris. "Je pense que je suis en meilleure forme qu'en 2017", a assuré le champion de Belgique. (Belga)

Si les premiers kilomètres sont nouveaux, le final habituel a été conservé. Après 206,5 kilomètres, huit zones pavées qui couvrent 15 kilomètres, et quinze côtes, l'arrivée sera jugée devant le stade Forestier d'Harelbeke. Vainqueur en 2017 devant Philippe Gilbert et Oliver Naesen, Van Avermaet espère obtenir un meilleur résultat qu'au Circuit Het Nieuwsblad et à Kuurne-Bruxelles-Kuurne. "J'aurais évidemment souhaité faire mieux mais ces deux courses sont difficiles à gagner", a expliqué le leader de l'équipe BMC. En 2017, 'Gouden Greg' a signé l'exploit de remporter Gand-Wevelgem deux jours après son succès à Harelbeke. Quick-Step Floors pourra s'appuyer sur un collectif solide avec, notamment, Philippe Gilbert et Zdenek Stybar. "Le GP E3 est l'une des courses les plus difficiles au monde, mais sans secrets. La tactique de l'équipe jouera un rôle majeur", a déclaré Tom Steels, directeur sportif de l'équipe. Du côté de chez Lotto Soudal, Tiesj Benoot et Jasper De Buyst seront les principaux atouts de l'autre formation belge WorldTour. "J'espère obtenir de beaux résultats dans les classiques flamandes, ce sont aussi mes courses", a expliqué Benoot, vainqueur des Strade Bianche. Peter Sagan, vainqueur en 2014, et Oliver Naesen (AG2R), figurent aussi parmi les favoris. "Je pense que je suis en meilleure forme qu'en 2017", a assuré le champion de Belgique. (Belga)