La deuxième ligne sera occupée dimanche par la Ferrari de l'Allemand Sebastian Vettel, dauphin de Hamilton au classement, et la Mercedes du Finlandais Valtteri Bottas. Avec la 79e pole de sa carrière, Hamilton a frappé un grand coup sur un circuit où on attendait davantage la monoplace de Vettel, extrêmement déçu à l'issue des qualifications. "Pour nous, c'était une séance qualificative un peu désordonnée, mais à la fin, il manquait trop de temps, donc on n'a pas pu faire mieux que la troisième place", a déploré l'Allemand, qui est distancé de 30 points par son rival au classement des pilotes. Ce dernier a écoeuré la concurrence en signant un chrono de 1 minute 36 secondes 15/1000 à sa première tentative en Q3, soit deux secondes de mieux que le record du tour qui appartenait à Vettel depuis l'an passé. Hamilton a terminé 3/10 devant Verstappen et 6/10 devant l'autre quadruple champion du monde en activité. Le Britannique rayonnait en descendant de sa monoplace. "Ce tour était magique", a-t-il affirmé. L'autre pilote finlandais du plateau Kimi Räikkönen (Ferrari) et l'Australien Daniel Ricciardo s'élanceront de la 5e et de la 6e places. Eliminé en Q1, Stoffel Vandoorne (McLaren-Renault) a signé le 18e temps et partira de l'avant-dernière ligne. (Belga)