Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) a fini 5e et Tim Wellens (Lotto Soudal) a pris la 9e place. Matthews rejoint Sagan et son compatriote Simon Gerrans, lauréat en 2012 et 2014, comme double vainqueur dans la cité québécoise. Ce n'est que le 3e succès de l'année de Matthews après deux étapes dans le Tour de Catalogne. Dimanche, les coureurs se retrouvent à l'occasion du GP de Montréal également remporté en 2018 par Matthews. Vendredi Québec, dimanche Montréal : voilà le menu pour beaucoup des coureurs qui ne se préparent pas pour le Mondial du Yorkshire dans les tours d'Espagne ou de Grande-Bretagne. La présence belge était très importante avec les sélectionnés Greg Van Avermaet, Oliver Naesen et Remco Evenepoel qui étaient opposés aux candidats à une sélection Jasper Stuyven, Sep Vanmarcke et Tim Wellens, et à des pointures comme Sagan, Matthews et Julian Alaphilippe. Dans la plupart des seize tours locaux de 12,6 km, bon pour un total de plus de 200 km et environ 3000m de dénivelé positif, un groupe de six coureurs a fait la course en tête : Luis Mas, Julien Bernard, Gavin Mannion, Adam Roberge, Evan Burtnik et Guy Sagiv. Alors qu'ils avaient une avance d'environ huit minutes sur le peloton, Roberge a littéralement chuté. Mannion s'est avéré être le plus fort des échappés et l'est resté jusqu'à une demi-heure avant l'arrivée. Comme les années précédentes, il a fallu beaucoup de temps avant que la course ne soit lancée. CCC, Sunweb et Bora-hansgrohe ont assuré le gros du travail de poursuite. Pieter Serry, Vincenzo Nibali et Daniel Martin, entre autres, n'ont pas réussi à rejoindre le groupe de tête. Evenepoel et Laurens De Plus ont joué au yo-yo à l'arrière du peloton dès le début. La finale a été déclenchée par les attaques de Stan Dewulf et Enric Mas à la fin de l'avant-dernier tour, mais le match n'a été décidé que dans la montée finale. Dries Devenyns a lancé la course pour son coéquipier Alaphilippe, qui a pris la tête à deux kilomètres de l'arrivée. Seuls Sagan, Van Avermaet, Diego Ulissi et Jack Haig ont rejoint Alaphilippe, mais juste avant le début du sprint en montée, un petit peloton s'est formé. De ce groupe, Matthews a débordé par la droite Alaphilippe, qui ne devait terminer que septième au sprint. Sagan a été légèrement plus rapide que Van Avermaet pour la deuxième place. Ulissi a terminé quatrième, devant Jasper Stuyven. L'an dernier, Van Avermaet et Stuyven avaient terminé deuxième et troisième au Québec. Avec Wellens (neuvième), un autre candidat à une place aux championnats du monde a terminé parmi les dix premiers. Naesen fini 20e, Vanmarcke 40e. Evenepoel a fanchi la ligne en 99e position à 1:54. . (Belga)