"Ce groupe est parti à l'avant-dernier tour et a rapidement eu une belle avance", a expliqué Van Avermaet sur le site de son équipe, BMC. "C'était difficile de les reprendre, il y avait quelques solides gars. Nous avons essayé, mais à la fin je n'avais plus d'équipier en soutien. Nous avons encore perdu un peu de temps. Et là, tu sais que tu vas sprinter pour une place dans le top dix." "C'était une course différente de l'an passé", a ajouté le champion olympique. "Nous étions dans le groupe de tête. Cette fois, il n'y avait personne de l'équipe à l'avant. J'ai gagné le sprint du peloton, javais vraiment de bonnes sensations aujourd'hui, probablement les meilleures que je n'ai jamais eues à Montréal, mais je n'ai pas gagné. Je suis un peu déçu car j'étais sans doute l'un des plus forts en course aujourd'hui. Tu t'attends alors à gagner", a confié Van Avermaet, qui a terminé septième. (Belga)

"Ce groupe est parti à l'avant-dernier tour et a rapidement eu une belle avance", a expliqué Van Avermaet sur le site de son équipe, BMC. "C'était difficile de les reprendre, il y avait quelques solides gars. Nous avons essayé, mais à la fin je n'avais plus d'équipier en soutien. Nous avons encore perdu un peu de temps. Et là, tu sais que tu vas sprinter pour une place dans le top dix." "C'était une course différente de l'an passé", a ajouté le champion olympique. "Nous étions dans le groupe de tête. Cette fois, il n'y avait personne de l'équipe à l'avant. J'ai gagné le sprint du peloton, javais vraiment de bonnes sensations aujourd'hui, probablement les meilleures que je n'ai jamais eues à Montréal, mais je n'ai pas gagné. Je suis un peu déçu car j'étais sans doute l'un des plus forts en course aujourd'hui. Tu t'attends alors à gagner", a confié Van Avermaet, qui a terminé septième. (Belga)