Le top 5 est complété par le Mexicain Sergio Perez (Red Bull/1:23.917) et le Français Esteban Ocon (Alpine/1:24.263). La séance a été marquée par une violente sortie de piste de l'Espagnol Carlos Sainz, dont le nez de sa Ferrari n'est pas sorti indemne. Après l'arrêt provisoire de la séance à la suite d'un drapeau rouge, les tours de piste ont pu reprendre. Le Monégasque Charles Leclerc, l'autre pilote de la Scuderia, a dû se contenter du 11e chrono, en 1:24.770. Une course sprint se tiendra en fin d'après-midi pour la deuxième fois de l'histoire de la discipline reine du sport automobile. Ce format d'environ trente minutes et d'un peu plus de 100 km (18 tours du circuit, ndlr) déterminera la grille de départ du Grand Prix. Bottas, auteur du meilleur temps en qualifications vendredi, partira en pole position. Le Finlandais s'élancera toutefois du fond de la grille de départ dimanche lors du Grand Prix. Le pilote Mercedes a changé son unité de puissance, ce qui constitue son quatrième bloc utilisé cette saison, au-dessus du quota alloué à chaque pilote, et lui vaut une pénalité. (Belga)

Le top 5 est complété par le Mexicain Sergio Perez (Red Bull/1:23.917) et le Français Esteban Ocon (Alpine/1:24.263). La séance a été marquée par une violente sortie de piste de l'Espagnol Carlos Sainz, dont le nez de sa Ferrari n'est pas sorti indemne. Après l'arrêt provisoire de la séance à la suite d'un drapeau rouge, les tours de piste ont pu reprendre. Le Monégasque Charles Leclerc, l'autre pilote de la Scuderia, a dû se contenter du 11e chrono, en 1:24.770. Une course sprint se tiendra en fin d'après-midi pour la deuxième fois de l'histoire de la discipline reine du sport automobile. Ce format d'environ trente minutes et d'un peu plus de 100 km (18 tours du circuit, ndlr) déterminera la grille de départ du Grand Prix. Bottas, auteur du meilleur temps en qualifications vendredi, partira en pole position. Le Finlandais s'élancera toutefois du fond de la grille de départ dimanche lors du Grand Prix. Le pilote Mercedes a changé son unité de puissance, ce qui constitue son quatrième bloc utilisé cette saison, au-dessus du quota alloué à chaque pilote, et lui vaut une pénalité. (Belga)