"C'était une année improbable, dont surtout mon titre européen reste dans ma mémoire", a déclaré Vanderelst. "Mes records de Belgique et ma demi-finale aux Jeux Olympiques, c'était bien aussi, mais si les gens me parlent de quelque chose, c'est de cette médaille d'or des championnats d'Europe en salle." L'été prochain, elle vise à la fois les championnats du monde à Eugene et les championnats d'Europe à Munich, mais ces derniers sont prioritaires. "Aux championnats du monde, je veux surtout acquérir de l'expérience au plus haut niveau, tandis que je vais aux Championnats européens pour être vraiment performante", dit-elle. "Là-bas, je veux finir au moins dans le top 5, car c'est l'objectif de mon contrat, mais je rêve d'une médaille à Munich." Vanderelst a obtenu tout comme Paulien Couckuyt dix-huit points au classement du Spike d'Or, mais elle était plus souvent en tête des votes et a donc reçu le Spike de Bronze derrière Nafi Thiam (Or) et Noor Vidts (Argent). Couckuyt a des ambitions similaires l'été prochain. "J'ai toujours eu à l'esprit que les championnats d'Europe sont beaucoup plus importants pour moi que les championnats du monde", a déclaré la détentrice du record national du 400 mètres haies. "Après ma neuvième place à Tokyo, je rêve d'une finale à Eugene, mais aux Championnats d'Europe, je vise encore plus haut. Lutter pour les médailles est ce qui est de plus beau. Alors je ne vais pas cacher que je rêve secrètement d'une place sur le podium à Munich", a conclu Couckuyt. (Belga)

"C'était une année improbable, dont surtout mon titre européen reste dans ma mémoire", a déclaré Vanderelst. "Mes records de Belgique et ma demi-finale aux Jeux Olympiques, c'était bien aussi, mais si les gens me parlent de quelque chose, c'est de cette médaille d'or des championnats d'Europe en salle." L'été prochain, elle vise à la fois les championnats du monde à Eugene et les championnats d'Europe à Munich, mais ces derniers sont prioritaires. "Aux championnats du monde, je veux surtout acquérir de l'expérience au plus haut niveau, tandis que je vais aux Championnats européens pour être vraiment performante", dit-elle. "Là-bas, je veux finir au moins dans le top 5, car c'est l'objectif de mon contrat, mais je rêve d'une médaille à Munich." Vanderelst a obtenu tout comme Paulien Couckuyt dix-huit points au classement du Spike d'Or, mais elle était plus souvent en tête des votes et a donc reçu le Spike de Bronze derrière Nafi Thiam (Or) et Noor Vidts (Argent). Couckuyt a des ambitions similaires l'été prochain. "J'ai toujours eu à l'esprit que les championnats d'Europe sont beaucoup plus importants pour moi que les championnats du monde", a déclaré la détentrice du record national du 400 mètres haies. "Après ma neuvième place à Tokyo, je rêve d'une finale à Eugene, mais aux Championnats d'Europe, je vise encore plus haut. Lutter pour les médailles est ce qui est de plus beau. Alors je ne vais pas cacher que je rêve secrètement d'une place sur le podium à Munich", a conclu Couckuyt. (Belga)