Après un début difficile, le Kazakh s'est ressaisi à mi-combat, et démontré contre Murata, vice-champion olympique 2012 à Londres, qu'il n'avait rien perdu de son punch, envoyant son adversaire au tapis au neuvième round avant que l'arbitre n'arrête le combat. Son palmarès est désormais de 42 victoires (dont 37 avant la limite), 1 nul et 1 défaite. Il vise désormais un possible troisième choc face à son grand rival Saul "Canelo" Alvarez, âgé de 36 ans. Celui-ci, devenu en 2021 le premier boxeur de l'histoire à unifier les quatre catégories chez les super-moyens, est monté depuis chez les lourds-légers pour défier le 7 mai le champion WBA de cette catégorie, Dmitry Bivol. En cas de nouveau succès du Mexicain, une troisième confrontation contre Golovkin pourrait avoir lieu dès le mois de septembre, que le Kazakh a qualifiée d'"intéressante" samedi. Le premier affrontement Golovkin-Alvarez en septembre 2017 s'était soldé par un nul très contestable et contesté, la plupart des observateurs ayant estimé que la victoire aurait alors dû revenir au Kazakh. Lors des retrouvailles entre les deux champions, en septembre 2018, Alvarez l'avait emporté aux points, sur décision unanime. Cette revanche, prévue quelques mois plus tôt, avait dû être reportée après un test antidopage positif subi par Alvarez. (Belga)

Après un début difficile, le Kazakh s'est ressaisi à mi-combat, et démontré contre Murata, vice-champion olympique 2012 à Londres, qu'il n'avait rien perdu de son punch, envoyant son adversaire au tapis au neuvième round avant que l'arbitre n'arrête le combat. Son palmarès est désormais de 42 victoires (dont 37 avant la limite), 1 nul et 1 défaite. Il vise désormais un possible troisième choc face à son grand rival Saul "Canelo" Alvarez, âgé de 36 ans. Celui-ci, devenu en 2021 le premier boxeur de l'histoire à unifier les quatre catégories chez les super-moyens, est monté depuis chez les lourds-légers pour défier le 7 mai le champion WBA de cette catégorie, Dmitry Bivol. En cas de nouveau succès du Mexicain, une troisième confrontation contre Golovkin pourrait avoir lieu dès le mois de septembre, que le Kazakh a qualifiée d'"intéressante" samedi. Le premier affrontement Golovkin-Alvarez en septembre 2017 s'était soldé par un nul très contestable et contesté, la plupart des observateurs ayant estimé que la victoire aurait alors dû revenir au Kazakh. Lors des retrouvailles entre les deux champions, en septembre 2018, Alvarez l'avait emporté aux points, sur décision unanime. Cette revanche, prévue quelques mois plus tôt, avait dû être reportée après un test antidopage positif subi par Alvarez. (Belga)