L'Anversois de 25 ans, 4e des derniers Jeux Olympiques de Rio, a pris un très bon départ sur les greens géorgiens. En effet, il totalisait, au bout du trou N.10, cinq birdies aux trous N. 2, 4, 5, 8 et 10 et pointait donc à cinq sous le par. Mais Pieters, néophyte du parcours technique et exigeant d'Augusta, allait perdre une partie de son avance dans l'Amen Corner, succession piégeuse des trous N. 11, 12 et 13. En effet, Pieters a réalisé un bogey au trou N. 11 avant de signer un double bogey au trou N. 12. Un bogey (N. 15) et un birdie (N. 16) plus tard, Pieters abordait la dernière ligne droite avec une avance de deux coups sur le par. Malheureusement pour le Belge, un double bogey au trou N.18 l'a contraint à rendre une carte de 72 coups. Une partie des concurrents n'ayant pas encore bouclé le parcours, Thomas Pieters ne connaît pas encore son classement à l'issue de cette première journée. (Belga)

L'Anversois de 25 ans, 4e des derniers Jeux Olympiques de Rio, a pris un très bon départ sur les greens géorgiens. En effet, il totalisait, au bout du trou N.10, cinq birdies aux trous N. 2, 4, 5, 8 et 10 et pointait donc à cinq sous le par. Mais Pieters, néophyte du parcours technique et exigeant d'Augusta, allait perdre une partie de son avance dans l'Amen Corner, succession piégeuse des trous N. 11, 12 et 13. En effet, Pieters a réalisé un bogey au trou N. 11 avant de signer un double bogey au trou N. 12. Un bogey (N. 15) et un birdie (N. 16) plus tard, Pieters abordait la dernière ligne droite avec une avance de deux coups sur le par. Malheureusement pour le Belge, un double bogey au trou N.18 l'a contraint à rendre une carte de 72 coups. Une partie des concurrents n'ayant pas encore bouclé le parcours, Thomas Pieters ne connaît pas encore son classement à l'issue de cette première journée. (Belga)