La ligue soutenue par des fonds saoudiens a été lancée cette année avec huit tournois entrés frontalement en conflit avec les circuits traditionnels USPGA aux États-Unis et DP World Tour (ancien Tour européen PGA) en Europe. Un coup de force dissident qui a créé de profondes divisions au sein de ce sport, plusieurs grands noms ayant accepté de rejoindre la lucrative LIV Golf. Parmi ces joueurs recrutés par l'ancien N.1 mondial australien Greg Norman, directeur général de LIV Golf, figurent les Américains Phil Mickelson, Dustin Johnson, Bryson DeChambeau et Brooks Koepka, tous anciens vainqueurs de Majeurs. La LIV (dénomination correspondant au chiffre romain 54, soit la somme de trois parcours de dix-huit trous) a affirmé mercredi que quarante-huit joueurs et douze équipes s'affronteraient au cours de quatorze tournois l'année prochaine, avec un total de 405 millions de dollars de prix (400,6 M EUR). Les organisateurs ont toutefois souligné que le calendrier "n'entrerait pas en concurrence avec les tournois majeurs ou les épreuves internationales par équipes". La liste complète des tournois sera annoncée prochainement. Les joueurs américains qui ont rejoint la LIV Golf ont été suspendus jusqu'à nouvel ordre du PGA Tour et ne pourront donc pas participer à la Ryder Cup, tournoi par équipes opposant tous les deux ans les États-Unis à l'Europe. Le DP World Tour, de son côté, a infligé une amende à ses membres ayant participé au premier tournoi LIV à Londres le mois dernier et les a exclus de trois tournois mais aucune suspension n'a été décidée. Le troisième tournoi de la LIV Golf débute vendredi à Bedminster, dans le New Jersey. (Belga)

La ligue soutenue par des fonds saoudiens a été lancée cette année avec huit tournois entrés frontalement en conflit avec les circuits traditionnels USPGA aux États-Unis et DP World Tour (ancien Tour européen PGA) en Europe. Un coup de force dissident qui a créé de profondes divisions au sein de ce sport, plusieurs grands noms ayant accepté de rejoindre la lucrative LIV Golf. Parmi ces joueurs recrutés par l'ancien N.1 mondial australien Greg Norman, directeur général de LIV Golf, figurent les Américains Phil Mickelson, Dustin Johnson, Bryson DeChambeau et Brooks Koepka, tous anciens vainqueurs de Majeurs. La LIV (dénomination correspondant au chiffre romain 54, soit la somme de trois parcours de dix-huit trous) a affirmé mercredi que quarante-huit joueurs et douze équipes s'affronteraient au cours de quatorze tournois l'année prochaine, avec un total de 405 millions de dollars de prix (400,6 M EUR). Les organisateurs ont toutefois souligné que le calendrier "n'entrerait pas en concurrence avec les tournois majeurs ou les épreuves internationales par équipes". La liste complète des tournois sera annoncée prochainement. Les joueurs américains qui ont rejoint la LIV Golf ont été suspendus jusqu'à nouvel ordre du PGA Tour et ne pourront donc pas participer à la Ryder Cup, tournoi par équipes opposant tous les deux ans les États-Unis à l'Europe. Le DP World Tour, de son côté, a infligé une amende à ses membres ayant participé au premier tournoi LIV à Londres le mois dernier et les a exclus de trois tournois mais aucune suspension n'a été décidée. Le troisième tournoi de la LIV Golf débute vendredi à Bedminster, dans le New Jersey. (Belga)