"Je jouais vraiment très bien. Tout était sous contrôle", a-t-il expliqué. "Et puis, il arrive à me breaker (NdlR : à 3-2) et à 4-4 dans ce troisième set, j'ai senti un blocage, au niveau du bas du dos et de la hanche gauche. J'avais beaucoup plus de difficultés à me déplacer. Et petit à petit, les conditions ont changé. Il faisait plus froid, Pierre-Hugues rejouait de mieux en mieux et je me demandais ce qu'il m'arrivait. Heureusement, avec quelques coups de raquette et la confiance du moment, je suis parvenu à retourner la situation au cinquième set et à m'en sortir avec un dernier coup de rein et un peu de chance aussi." David Goffin est donc encore dans le tournoi et c'était l'essentiel jeudi soir, même s'il ne s'est évidemment pas facilité la tâche pour la suite. D'autant qu'au tour suivant, samedi, c'est le Russe Andrey Rublev (ATP 16), 22 ans, l'homme en forme de ce début d'année, vainqueur des tournois de Doha et Adelaïde, qu'il retrouvera de l'autre côté du filet. "Rublev est en forme pour le moment, il est invaincu cette année", a-t-il poursuivi. "Ce ne sera donc pas facile. Il faudra, pour commencer, que je sois en mesure de bien bouger. Puis, je devrai être agressif, et parvenir à faire le jeu, car une fois qu'il est au milieu du terrain et qu'il peut lâcher son coup droit, il peut trouver toutes les zones et il est très, très fort. J'espère être en mesure de défendre mes chances, car je sens bien mon tennis. Le tournoi n'est pas fini. J'ai envie d'aller encore plus loin." (Belga)

"Je jouais vraiment très bien. Tout était sous contrôle", a-t-il expliqué. "Et puis, il arrive à me breaker (NdlR : à 3-2) et à 4-4 dans ce troisième set, j'ai senti un blocage, au niveau du bas du dos et de la hanche gauche. J'avais beaucoup plus de difficultés à me déplacer. Et petit à petit, les conditions ont changé. Il faisait plus froid, Pierre-Hugues rejouait de mieux en mieux et je me demandais ce qu'il m'arrivait. Heureusement, avec quelques coups de raquette et la confiance du moment, je suis parvenu à retourner la situation au cinquième set et à m'en sortir avec un dernier coup de rein et un peu de chance aussi." David Goffin est donc encore dans le tournoi et c'était l'essentiel jeudi soir, même s'il ne s'est évidemment pas facilité la tâche pour la suite. D'autant qu'au tour suivant, samedi, c'est le Russe Andrey Rublev (ATP 16), 22 ans, l'homme en forme de ce début d'année, vainqueur des tournois de Doha et Adelaïde, qu'il retrouvera de l'autre côté du filet. "Rublev est en forme pour le moment, il est invaincu cette année", a-t-il poursuivi. "Ce ne sera donc pas facile. Il faudra, pour commencer, que je sois en mesure de bien bouger. Puis, je devrai être agressif, et parvenir à faire le jeu, car une fois qu'il est au milieu du terrain et qu'il peut lâcher son coup droit, il peut trouver toutes les zones et il est très, très fort. J'espère être en mesure de défendre mes chances, car je sens bien mon tennis. Le tournoi n'est pas fini. J'ai envie d'aller encore plus loin." (Belga)