"Gerasimov a bien progressé ces derniers temps", a expliqué David Goffin. "Je l'ai joué une fois à Marseille, l'année dernière, mais je n'étais pas du tout dedans (NDLR: défaite 6-4, 7-6 au deuxième tour). J'avais lâché prise. C'est un joueur qui joue bien en indoor. C'est un grand gabarit, avec des grands segments. Il sert bien et joue fort à plat. Donc, dès qu'il aura des occasions, il va essayer d'avancer, d'être agressif. Ce ne sera pas évident. Il faudra que je joue pleinement mon jeu, en prenant la balle tôt et en essayant de le faire courir un maximum, afin qu'il ne puisse pas frapper comme il a l'habitude". Il s'agira de la deuxième demi-finale de l'année 2021 pour David Goffin, après celle obtenue au tournoi ATP 250 d'Antalya, début janvier. En Turquie, le Liégeois, 30 ans, avait été battu par le jeune Australien Alex De Minaur (ATP 23), 22 ans, 6-4, 3-6, 6-2. Sa dernière accession en finale remonte au tournoi ATP Masters 1000 de Cincinnati, à l'été 2019 "À Antalya, les conditions étaient différentes", a-t-il poursuivi. "C'était le début de saison. J'ai eu un match très difficile contre Pierre-Hugues (NDLR: Herbert) où j'ai dû sauver des balles de match et qui n'était pas très bon. Ensuite, c'était un peu meilleur, mais c'est resté décousu contre De Minaur. Ici, c'est vraiment mieux. Je suis plus consistant, je sens que je contrôle mieux les choses. C'est dans la continuité d'Antalya, si on laisse tomber un peu l'Australie, même si à Melbourne, si j'avais passé ce premier tour (NDLR: contre l'Australien Popyrin) avec balle de match, cela aurait pu donner de meilleures choses. Voilà. Ici, je vais essayer d'aller un peu plus loin, vu que je suis à nouveau en demi-finale". (Belga)

"Gerasimov a bien progressé ces derniers temps", a expliqué David Goffin. "Je l'ai joué une fois à Marseille, l'année dernière, mais je n'étais pas du tout dedans (NDLR: défaite 6-4, 7-6 au deuxième tour). J'avais lâché prise. C'est un joueur qui joue bien en indoor. C'est un grand gabarit, avec des grands segments. Il sert bien et joue fort à plat. Donc, dès qu'il aura des occasions, il va essayer d'avancer, d'être agressif. Ce ne sera pas évident. Il faudra que je joue pleinement mon jeu, en prenant la balle tôt et en essayant de le faire courir un maximum, afin qu'il ne puisse pas frapper comme il a l'habitude". Il s'agira de la deuxième demi-finale de l'année 2021 pour David Goffin, après celle obtenue au tournoi ATP 250 d'Antalya, début janvier. En Turquie, le Liégeois, 30 ans, avait été battu par le jeune Australien Alex De Minaur (ATP 23), 22 ans, 6-4, 3-6, 6-2. Sa dernière accession en finale remonte au tournoi ATP Masters 1000 de Cincinnati, à l'été 2019 "À Antalya, les conditions étaient différentes", a-t-il poursuivi. "C'était le début de saison. J'ai eu un match très difficile contre Pierre-Hugues (NDLR: Herbert) où j'ai dû sauver des balles de match et qui n'était pas très bon. Ensuite, c'était un peu meilleur, mais c'est resté décousu contre De Minaur. Ici, c'est vraiment mieux. Je suis plus consistant, je sens que je contrôle mieux les choses. C'est dans la continuité d'Antalya, si on laisse tomber un peu l'Australie, même si à Melbourne, si j'avais passé ce premier tour (NDLR: contre l'Australien Popyrin) avec balle de match, cela aurait pu donner de meilleures choses. Voilà. Ici, je vais essayer d'aller un peu plus loin, vu que je suis à nouveau en demi-finale". (Belga)