"C'était un match piège", a-t-il confié après sa victoire. "Il a de super bonnes frappes. Il est très dangereux. Surtout dans des conditions comme ça, avec des balles un peu plates, où il a l'impression de pouvoir frapper. Il a vraiment la puissance, des deux côtés même, car il a un très bon revers. C'était compliqué. Parfois, quand c'est 4-0 ou 4-1, il lâche encore plus ses coups, il est très puissant. Il fallait bien le man?uvrer. Ce n'était pas évident. J'aurais pu mieux servir, en pourcentage de premières balles, je n'ai pas fait assez de points avec mon service. En fait, c'est dur de faire les points ici, sur les zones d'attaque, dur de sortir des coups gagnants. Finalement, j'ai bien géré ça, je suis bien resté dans mon match. C'était un match très sérieux, je n'ai rien lâché, jusqu'à passer au-dessus à la fin. Je suis allé chercher le match avec deux ou trois très bons derniers jeux pour terminer." Jeudi, au deuxième tour, David Goffin retrouvera l'Américain Frances Tiafoe (ATP 27), 24 ans, finaliste à Estoril, qui a battu le Français Benjamin Bonzi (ATP 52) 7-5, 7-5, 7-6 (7/5). "Tiafoe, je l'ai joué plusieurs fois, j'ai perdu une fois. Il est très talentueux et puissant. En coup droit, il fait de très bonnes choses. Il est capable de tout, comme de sortir de ses matchs, ou aussi de s'enflammer quand il se sent bien. Ce ne sera pas un match facile." (Belga)

"C'était un match piège", a-t-il confié après sa victoire. "Il a de super bonnes frappes. Il est très dangereux. Surtout dans des conditions comme ça, avec des balles un peu plates, où il a l'impression de pouvoir frapper. Il a vraiment la puissance, des deux côtés même, car il a un très bon revers. C'était compliqué. Parfois, quand c'est 4-0 ou 4-1, il lâche encore plus ses coups, il est très puissant. Il fallait bien le man?uvrer. Ce n'était pas évident. J'aurais pu mieux servir, en pourcentage de premières balles, je n'ai pas fait assez de points avec mon service. En fait, c'est dur de faire les points ici, sur les zones d'attaque, dur de sortir des coups gagnants. Finalement, j'ai bien géré ça, je suis bien resté dans mon match. C'était un match très sérieux, je n'ai rien lâché, jusqu'à passer au-dessus à la fin. Je suis allé chercher le match avec deux ou trois très bons derniers jeux pour terminer." Jeudi, au deuxième tour, David Goffin retrouvera l'Américain Frances Tiafoe (ATP 27), 24 ans, finaliste à Estoril, qui a battu le Français Benjamin Bonzi (ATP 52) 7-5, 7-5, 7-6 (7/5). "Tiafoe, je l'ai joué plusieurs fois, j'ai perdu une fois. Il est très talentueux et puissant. En coup droit, il fait de très bonnes choses. Il est capable de tout, comme de sortir de ses matchs, ou aussi de s'enflammer quand il se sent bien. Ce ne sera pas un match facile." (Belga)