"Ce fut un nouveau match très long contre un Espagnol, similaire à celui de la veille (contre Pablo Andujar, Ndlr), a-t-il confié à Belga après sa qualification. "Je perds le premier set, un premier set très accroché, dans lequel j'ai mené 4-3, 15-40 avant de disputer un pas très bon tie-break (sic). Mais j'ai continué à rester solide mentalement, car je sentais aujourd'hui que j'avais tout dans la raquette pour gagner ce match. Mes frappes étaient agressives et je pouvais faire beaucoup de dégâts dans les échanges. Il fallait juste que je ne me décourage pas. Et c'est ce que j'ai fait. Tout de suite, j'ai pu le breaker au début du deuxième set pour passer au-dessus. Je suis parti à 2-0 et j'ai très bien servi à 5-4. Cela m'a donné beaucoup de confiance pour bien entamer le troisième set. Et lui a lâché, tandis que moi je me suis mis à jouer de mieux en mieux. Cela fait longtemps que je n'ai plus eu de tels matches, donc je suis très heureux d'être en demi-finale." Ce samedi, David tentera de se qualifier pour la 15e finale de sa carrière sur le circuit ATP. Le N.1 belge rencontrera l'Argentin Federico Coria (ATP 60), 30 ans, finaliste l'an dernier à Bastad, et vainqueur lui aussi d'un match très accroché contre le Français Richard Gasquet (ATP 86), 6-7, 6-1, 6-4. Il s'agira du premier duel entre les deux joueurs. (Belga)

"Ce fut un nouveau match très long contre un Espagnol, similaire à celui de la veille (contre Pablo Andujar, Ndlr), a-t-il confié à Belga après sa qualification. "Je perds le premier set, un premier set très accroché, dans lequel j'ai mené 4-3, 15-40 avant de disputer un pas très bon tie-break (sic). Mais j'ai continué à rester solide mentalement, car je sentais aujourd'hui que j'avais tout dans la raquette pour gagner ce match. Mes frappes étaient agressives et je pouvais faire beaucoup de dégâts dans les échanges. Il fallait juste que je ne me décourage pas. Et c'est ce que j'ai fait. Tout de suite, j'ai pu le breaker au début du deuxième set pour passer au-dessus. Je suis parti à 2-0 et j'ai très bien servi à 5-4. Cela m'a donné beaucoup de confiance pour bien entamer le troisième set. Et lui a lâché, tandis que moi je me suis mis à jouer de mieux en mieux. Cela fait longtemps que je n'ai plus eu de tels matches, donc je suis très heureux d'être en demi-finale." Ce samedi, David tentera de se qualifier pour la 15e finale de sa carrière sur le circuit ATP. Le N.1 belge rencontrera l'Argentin Federico Coria (ATP 60), 30 ans, finaliste l'an dernier à Bastad, et vainqueur lui aussi d'un match très accroché contre le Français Richard Gasquet (ATP 86), 6-7, 6-1, 6-4. Il s'agira du premier duel entre les deux joueurs. (Belga)