Son coach Rik Valcke ne disait pas autre chose. "C'est vraiment dommage cette 4e place. Une médaille lui aurait donné un boost supplémentaire. Ce qui est positif c'est qu'il nage désormais son dernier 50 mètres plus vite que le 3e et c'est dans cette portion qu'on gagne des médailles." Louis Croenen a tiré quand même du positif de Glasgow. "Il y a bien sûr cette place en finale, le fait que j'ai été plus rapide dans chaque course ici. J'ai aussi vu à la vidéo chacune de mes courses, vu mes erreurs et pu les corriger. Quand je vois le temps du 3e (1:55.97), je l'ai déjà fait donc je sais que c'est possible. Mais il me manque toujours ce pourcent qui fait la différence entre un podium et la 4e place." (Belga)

Son coach Rik Valcke ne disait pas autre chose. "C'est vraiment dommage cette 4e place. Une médaille lui aurait donné un boost supplémentaire. Ce qui est positif c'est qu'il nage désormais son dernier 50 mètres plus vite que le 3e et c'est dans cette portion qu'on gagne des médailles." Louis Croenen a tiré quand même du positif de Glasgow. "Il y a bien sûr cette place en finale, le fait que j'ai été plus rapide dans chaque course ici. J'ai aussi vu à la vidéo chacune de mes courses, vu mes erreurs et pu les corriger. Quand je vois le temps du 3e (1:55.97), je l'ai déjà fait donc je sais que c'est possible. Mais il me manque toujours ce pourcent qui fait la différence entre un podium et la 4e place." (Belga)