L'athlète paralympique, amputée à la jambe gauche en 2016, avait pris la médaille d'argent à la longueur et le bronze sur le 100m aux Mondiaux de 2019 à Dubaï, renouvelant les mêmes exploits réalisés à l'Euro un an plus tôt à Berlin. Diminuée physiquement, elle n'avait malheureusement pu défendre réellement ses chances aux Jeux Paralympiques de Tokyo l'an dernier terminant 9e de la longueur et ne parvenant pas à se qualifier pour la finale sur 100m (11e). "Je pensais pouvoir me retirer d'une autre manière. J'ai reçu une deuxième chance dans la vie grâce au sport et voilà que cela s'arrête sans que j'y sois vraiment préparée", a écrit Gitte Haenen. (Belga)

L'athlète paralympique, amputée à la jambe gauche en 2016, avait pris la médaille d'argent à la longueur et le bronze sur le 100m aux Mondiaux de 2019 à Dubaï, renouvelant les mêmes exploits réalisés à l'Euro un an plus tôt à Berlin. Diminuée physiquement, elle n'avait malheureusement pu défendre réellement ses chances aux Jeux Paralympiques de Tokyo l'an dernier terminant 9e de la longueur et ne parvenant pas à se qualifier pour la finale sur 100m (11e). "Je pensais pouvoir me retirer d'une autre manière. J'ai reçu une deuxième chance dans la vie grâce au sport et voilà que cela s'arrête sans que j'y sois vraiment préparée", a écrit Gitte Haenen. (Belga)