Pour la première des étapes disputées sur le sol italien, Ulissi s'est imposé en coureur costaud distançant ses compagnons d'échappée à environ 7 km de l'arrivée pour conquérir une victoire en solitaire, résistant in-extremis au retour des contre-attaquants. Tom Dumoulin, 2e, effectue la belle opération en récupérant le maillot rose des épaules de l'Allemand Marcel Kittel (Etixx-Step). Le Néerlandais Steven Kruijswijk (LottoNL-Jumbo) a pris la 3e place de l'étape. Deux coureurs de la formation AG2R La Mondiale, les Français Guillaume Bonnafond et Axel Domont ont animé la dernière partie de la course s'offrant un petit relais à deux. Un groupe d'une vingtaine de coureurs a mené la contre-attaque au sein duquel 7 se sont extirpés à 25 kilomètres de l'arrivée dont Tim Wellens (Lotto-Soudal) et Pieter Serry (Etixx-Quick.Step). L'ensemble du peloton, avec le maillot rose, Marcel Kittel, chassait derrière et revenait à moins de dix secondes. Plusieurs coureurs insistait pourtant encore comme Tim Wellens, Pieter Serry, l'Italien Damiano Cunego, Axel Domont, les Italiens Diego Ulissi (Lampre), Alessandro De Marchi (BMC), Stefano Pirazzi (Bardiani-CSF) et Matteo Busato (Southeast), ainsi que l'Américain Mike McCarthy (Tinkoff). Ulissi, Pirazzi, Wellens, De Marchi, l'Autrichien Georg Preidler (Giant-Alpecin) et Busato tentaient un ultime baroud, mais l'homme le plus fort se nommait Ulissi qui tentait seul sa chance à 7 kilomètres de l'arrivée. Avec succès. Tom Dumoulin, à nouveau leader, avait endossé le premier maillot rose de cette édition du Giro à l'issue du prologue. Il possède 20 secondes d'avance au général sur le Luxembourgeois Bob Jungels (Etixx-Quick.Step) et Diego Ulissi. Mercredi, la 5e étape conduira les coureurs de Praia a Mare à Benevento sur 233 km. (Belga)

Pour la première des étapes disputées sur le sol italien, Ulissi s'est imposé en coureur costaud distançant ses compagnons d'échappée à environ 7 km de l'arrivée pour conquérir une victoire en solitaire, résistant in-extremis au retour des contre-attaquants. Tom Dumoulin, 2e, effectue la belle opération en récupérant le maillot rose des épaules de l'Allemand Marcel Kittel (Etixx-Step). Le Néerlandais Steven Kruijswijk (LottoNL-Jumbo) a pris la 3e place de l'étape. Deux coureurs de la formation AG2R La Mondiale, les Français Guillaume Bonnafond et Axel Domont ont animé la dernière partie de la course s'offrant un petit relais à deux. Un groupe d'une vingtaine de coureurs a mené la contre-attaque au sein duquel 7 se sont extirpés à 25 kilomètres de l'arrivée dont Tim Wellens (Lotto-Soudal) et Pieter Serry (Etixx-Quick.Step). L'ensemble du peloton, avec le maillot rose, Marcel Kittel, chassait derrière et revenait à moins de dix secondes. Plusieurs coureurs insistait pourtant encore comme Tim Wellens, Pieter Serry, l'Italien Damiano Cunego, Axel Domont, les Italiens Diego Ulissi (Lampre), Alessandro De Marchi (BMC), Stefano Pirazzi (Bardiani-CSF) et Matteo Busato (Southeast), ainsi que l'Américain Mike McCarthy (Tinkoff). Ulissi, Pirazzi, Wellens, De Marchi, l'Autrichien Georg Preidler (Giant-Alpecin) et Busato tentaient un ultime baroud, mais l'homme le plus fort se nommait Ulissi qui tentait seul sa chance à 7 kilomètres de l'arrivée. Avec succès. Tom Dumoulin, à nouveau leader, avait endossé le premier maillot rose de cette édition du Giro à l'issue du prologue. Il possède 20 secondes d'avance au général sur le Luxembourgeois Bob Jungels (Etixx-Quick.Step) et Diego Ulissi. Mercredi, la 5e étape conduira les coureurs de Praia a Mare à Benevento sur 233 km. (Belga)