Tsatevich qui avait terminé 68e à 4:22 du vainqueur Roglic, a été sanctionné par le jury d'une pénalité de 6:48 et d'une amende de 100 francs suisses. Mais son équipe a jugé la sanction insuffisante. "Katusha veut d'abord s'excuser pour le comportement d'Alexey Tsatevich lors du contre-la-montre. La manière dont il a roulé hier (dimanche) est totalement inacceptable. Il a enfreint la règle évidente que tout coureur connaît bien", a précisé le directeur sportif Dmitry Konyshev. "Il a témoigné d'un manque total de respect pour son rival qui l'avait dépassé. Il a aussi négligé le plan de course que le directeur sportif avait établi. Son comportement a une influence très négative sur l'image du cyclisme en général et sur l'équipe Katusha en particulier. La sanction du jury ne nous satisfait pas. Nous devons prendre des mesures plus fortes. Aborder la 2e semaine de course avec huit coureurs ne rend pas notre tâche plus facile. Mais je suis persuadé que nous avons pris la bonne décision." (Belga)

Tsatevich qui avait terminé 68e à 4:22 du vainqueur Roglic, a été sanctionné par le jury d'une pénalité de 6:48 et d'une amende de 100 francs suisses. Mais son équipe a jugé la sanction insuffisante. "Katusha veut d'abord s'excuser pour le comportement d'Alexey Tsatevich lors du contre-la-montre. La manière dont il a roulé hier (dimanche) est totalement inacceptable. Il a enfreint la règle évidente que tout coureur connaît bien", a précisé le directeur sportif Dmitry Konyshev. "Il a témoigné d'un manque total de respect pour son rival qui l'avait dépassé. Il a aussi négligé le plan de course que le directeur sportif avait établi. Son comportement a une influence très négative sur l'image du cyclisme en général et sur l'équipe Katusha en particulier. La sanction du jury ne nous satisfait pas. Nous devons prendre des mesures plus fortes. Aborder la 2e semaine de course avec huit coureurs ne rend pas notre tâche plus facile. Mais je suis persuadé que nous avons pris la bonne décision." (Belga)