Cette 14e étape était l'étape-reine du Giro 2016. Elle franchissait dans le massif des Dolomites six cols (Pordoi, Sella, Gardena, Campolongo, Giau, Valparola), dont quatre au-delà des 2000 mètres, pour un impressionnant dénivelé de 5400 mètres sur l'ensemble du parcours. Elle a redistribué les cartes au classement général. Kruijswijk, deuxième Néerlandais maillot rose du Giro 2016 après Tom Dumoulin, devance désormais l'Italien Vincenzo Nibali de 41 secondes et Chaves de 1:32. L'Espagnol Alejandro Valverde est 4e à 3:06 et le Costaricien Andrey Amador, maillot rose au départ de l'étape, est 5e à 3:15. L'étape a aussi été marquée par plusieurs abandons, notamment ceux du Canadien Ryder Hesjedal, vainqueur du Giro 2012, et du Français Arnaud Démare (FDJ). Dimanche, la 15e des 21 étapes du Giro sera disputée sous la forme d'un contre-la-montre individuel de 10,8 km en altitude entre Castelrotto et Alpe de Siusi. (Belga)

Cette 14e étape était l'étape-reine du Giro 2016. Elle franchissait dans le massif des Dolomites six cols (Pordoi, Sella, Gardena, Campolongo, Giau, Valparola), dont quatre au-delà des 2000 mètres, pour un impressionnant dénivelé de 5400 mètres sur l'ensemble du parcours. Elle a redistribué les cartes au classement général. Kruijswijk, deuxième Néerlandais maillot rose du Giro 2016 après Tom Dumoulin, devance désormais l'Italien Vincenzo Nibali de 41 secondes et Chaves de 1:32. L'Espagnol Alejandro Valverde est 4e à 3:06 et le Costaricien Andrey Amador, maillot rose au départ de l'étape, est 5e à 3:15. L'étape a aussi été marquée par plusieurs abandons, notamment ceux du Canadien Ryder Hesjedal, vainqueur du Giro 2012, et du Français Arnaud Démare (FDJ). Dimanche, la 15e des 21 étapes du Giro sera disputée sous la forme d'un contre-la-montre individuel de 10,8 km en altitude entre Castelrotto et Alpe de Siusi. (Belga)