En tête du classement par points, la Néerlandaise Marianne Vos, qui a remporté deux étapes, n'a pas pris le départ de l'étape, souhaitant se préparer pour les Jeux olympiques où elle participera à la course en ligne. Elisa Longo Borghini et Ashleigh Moolman se sont détachées du peloton avant même la dernière ascension vers le Monte Matajur. Les deux coureuses ont pris une avance de plus de deux minutes. Moolman, l'une des meilleures grimpeuses du peloton féminin, a sorti Elisa Longo Borghini de sa roue dans la montée finale, et a conservé son avantage jusqu'à l'arrivée. Longo Borghini a, elle, été rattrapée par le groupe des poursuivantes, où Vollering et van der Breggen de la SD Worx ont réussi à empocher les 2e et 3e places. L'équipe néerlandaise avait également terminé aux trois premières places lors de la précédente arrivée en côte, à Prato Nevoso, et a maintenant une chance encore plus grande de terminer sur le podium à l'arrivée du Giro. La neuvième étape de 122 kilomètres entre Feletto Umberto et Monte Matajur était considérée comme l'une des plus difficiles de l'épreuve avec la montée finale, à la frontière avec la Slovénie, sur près de 14 kilomètres à 7,7% de moyenne. Le Giro Donne se termine dimanche par une étape vallonnée de 113 kilomètres entre Capriva del Friuli et Cormons. (Belga)

En tête du classement par points, la Néerlandaise Marianne Vos, qui a remporté deux étapes, n'a pas pris le départ de l'étape, souhaitant se préparer pour les Jeux olympiques où elle participera à la course en ligne. Elisa Longo Borghini et Ashleigh Moolman se sont détachées du peloton avant même la dernière ascension vers le Monte Matajur. Les deux coureuses ont pris une avance de plus de deux minutes. Moolman, l'une des meilleures grimpeuses du peloton féminin, a sorti Elisa Longo Borghini de sa roue dans la montée finale, et a conservé son avantage jusqu'à l'arrivée. Longo Borghini a, elle, été rattrapée par le groupe des poursuivantes, où Vollering et van der Breggen de la SD Worx ont réussi à empocher les 2e et 3e places. L'équipe néerlandaise avait également terminé aux trois premières places lors de la précédente arrivée en côte, à Prato Nevoso, et a maintenant une chance encore plus grande de terminer sur le podium à l'arrivée du Giro. La neuvième étape de 122 kilomètres entre Feletto Umberto et Monte Matajur était considérée comme l'une des plus difficiles de l'épreuve avec la montée finale, à la frontière avec la Slovénie, sur près de 14 kilomètres à 7,7% de moyenne. Le Giro Donne se termine dimanche par une étape vallonnée de 113 kilomètres entre Capriva del Friuli et Cormons. (Belga)