Professionnel depuis 2005, Giovanni Visconti, passé notamment par QuickStep - Innergetic (2007-2008), Movistar (2012-2016) ou Baharain Merida (2017-2018), compte 34 victoires à son palmarès. Triple champion d'Italie (2007, 2010, 2011), le natif de Turin a notamment remporté la Coppa Sabatini en 2006 et 2007, le GP de Fourmies en 2008, la Coppa Agostoni en 2009, le Tour de Turquie en 2010, le Tour d'Emilie en 2017, le Tour de Toscane en 2016 et 2019 et plusieurs étapes sur des courses d'une semaine. Sur les grands tours, Visconti a surtout brillé au Tour d'Italie, qu'il a disputé à onze reprises. Maillot rose pendant huit jours en 2008, il avait enlevé deux étapes de l'édition 2013 et terminé meilleur grimpeur du Giro 2015. Cette année, après avoir terminé 2e de la 3e étape qui s'est terminée sur l'Etna, il avait dû abandonner le Tour d'Italie après 17 étapes, blessé au genou. (Belga)

Professionnel depuis 2005, Giovanni Visconti, passé notamment par QuickStep - Innergetic (2007-2008), Movistar (2012-2016) ou Baharain Merida (2017-2018), compte 34 victoires à son palmarès. Triple champion d'Italie (2007, 2010, 2011), le natif de Turin a notamment remporté la Coppa Sabatini en 2006 et 2007, le GP de Fourmies en 2008, la Coppa Agostoni en 2009, le Tour de Turquie en 2010, le Tour d'Emilie en 2017, le Tour de Toscane en 2016 et 2019 et plusieurs étapes sur des courses d'une semaine. Sur les grands tours, Visconti a surtout brillé au Tour d'Italie, qu'il a disputé à onze reprises. Maillot rose pendant huit jours en 2008, il avait enlevé deux étapes de l'édition 2013 et terminé meilleur grimpeur du Giro 2015. Cette année, après avoir terminé 2e de la 3e étape qui s'est terminée sur l'Etna, il avait dû abandonner le Tour d'Italie après 17 étapes, blessé au genou. (Belga)