"Mes objectifs personnels sont de prendre du plaisir sur le terrain et d'aider le Sporting de Charleroi à faire encore mieux", a indiqué jeudi après-midi, lors de sa présentation à la presse, Guillaume Gillet, qui a signé début de semaine un contrat d'un an avec le club carolo.

Lors de l'entrevue, le footballeur de 36 ans a expliqué que revenir en Belgique était un plaisir pour lui mais qu'il avait d'abord espéré pouvoir gouter de nouveau au championnat français de Ligue 1. "J'ai été triste de devoir quitter Lens où j'avais trouvé un club historique et des supporters d'une grande ferveur. L'impact que peuvent avoir les supporters a toujours été pour moi un critère qui me guide au moment de choisir les clubs pour lesquels j'évolue. Je crois qu'à Charleroi je vais retrouver un peu le même type de public qu'à Lens", a affirmé le joueur belge.

Guillaume Gillet a indiqué qu'avant de découvrir ses nouveaux coéquipiers, son dernier entrainement collectif remontait à la mi-mars. Il a ensuite suivi pendant un mois et demi le programme individuel que Lens lui avait concocté. "Au-delà, j'ai continué à entretenir ma forme. Je crois vraiment que si je n'avais pas travaillé comme cela, ces quatre mois d'arrêt auraient pu signifier à mon âge la fin de ma carrière", a indiqué le footballeur.

Guillaume Gillet a reconnu qu'il avait été convoité par Mouscron, une destination qu'il aurait pu rallier à la faveur d'un contrat de deux ans et qui lui aurait permis de ne pas quitter Lille, où il habite. "J'ai eu une longue conversation avec l'entraineur carolo Karim Belhocine. J'ai décidé de choisir Charleroi car j'aime les gros défis sportifs et aujourd'hui le club fait partie clairement des six meilleures équipes en Belgique".

"Mes objectifs personnels sont de prendre du plaisir sur le terrain et d'aider le Sporting de Charleroi à faire encore mieux", a indiqué jeudi après-midi, lors de sa présentation à la presse, Guillaume Gillet, qui a signé début de semaine un contrat d'un an avec le club carolo.Lors de l'entrevue, le footballeur de 36 ans a expliqué que revenir en Belgique était un plaisir pour lui mais qu'il avait d'abord espéré pouvoir gouter de nouveau au championnat français de Ligue 1. "J'ai été triste de devoir quitter Lens où j'avais trouvé un club historique et des supporters d'une grande ferveur. L'impact que peuvent avoir les supporters a toujours été pour moi un critère qui me guide au moment de choisir les clubs pour lesquels j'évolue. Je crois qu'à Charleroi je vais retrouver un peu le même type de public qu'à Lens", a affirmé le joueur belge. Guillaume Gillet a indiqué qu'avant de découvrir ses nouveaux coéquipiers, son dernier entrainement collectif remontait à la mi-mars. Il a ensuite suivi pendant un mois et demi le programme individuel que Lens lui avait concocté. "Au-delà, j'ai continué à entretenir ma forme. Je crois vraiment que si je n'avais pas travaillé comme cela, ces quatre mois d'arrêt auraient pu signifier à mon âge la fin de ma carrière", a indiqué le footballeur.Guillaume Gillet a reconnu qu'il avait été convoité par Mouscron, une destination qu'il aurait pu rallier à la faveur d'un contrat de deux ans et qui lui aurait permis de ne pas quitter Lille, où il habite. "J'ai eu une longue conversation avec l'entraineur carolo Karim Belhocine. J'ai décidé de choisir Charleroi car j'aime les gros défis sportifs et aujourd'hui le club fait partie clairement des six meilleures équipes en Belgique".