Dès les premiers kilomètres, un groupe de douze coureurs composé de Jimmy Janssens (Alpecin-Fenix), Anthony Perez (Cofidis), Rudy Molard, Valentin Madouas (Groupama-FDJ), Nans Peters (AG2R Citroën Team), Fabio Felline, Hugo Houle (Astana-Premier Tech), David De La Cruz (UAE Team Emirates), Tao Geoghean Hart (INEOS Grenadiers), Julien Bernard, Gianluca Brambilla (Trek-Segafredo), Martijn Tusveld (Team DSM), Julien El Farès (EF Education-Nippo), Alexis Vuillermoz (Total Direct Energie), Simon Clarke (Team Qhubeka ASSOS) et Quentin Pacher (B&B Hôtels P/B KTM) s'est isolé devant. Derrière, le peloton pointait à plus de deux minutes des échappés, qui avaient perdu quelques éléments en cours de route, avant l'ascension du Col de la Madone, la dernière difficulté de la journée. Devant, Brambilla et Madouas lançaient les offensives tandis que la bataille entre les cadors faisait rage dans le peloton et Michael Woods se battait pour défendre son maillot de leader. Brambilla résistait en tête de la course pour s'imposer avec 13 secondes d'avance sur Tao Geoghean Hart et Ben O'Connor. Il décroche sa première victoire de la saison, la 5e de sa carrière. L'Italien fait coup double et remporte également le classement général. Il succède au Colombien Nairo Quintana au palmarès. (Belga)

Dès les premiers kilomètres, un groupe de douze coureurs composé de Jimmy Janssens (Alpecin-Fenix), Anthony Perez (Cofidis), Rudy Molard, Valentin Madouas (Groupama-FDJ), Nans Peters (AG2R Citroën Team), Fabio Felline, Hugo Houle (Astana-Premier Tech), David De La Cruz (UAE Team Emirates), Tao Geoghean Hart (INEOS Grenadiers), Julien Bernard, Gianluca Brambilla (Trek-Segafredo), Martijn Tusveld (Team DSM), Julien El Farès (EF Education-Nippo), Alexis Vuillermoz (Total Direct Energie), Simon Clarke (Team Qhubeka ASSOS) et Quentin Pacher (B&B Hôtels P/B KTM) s'est isolé devant. Derrière, le peloton pointait à plus de deux minutes des échappés, qui avaient perdu quelques éléments en cours de route, avant l'ascension du Col de la Madone, la dernière difficulté de la journée. Devant, Brambilla et Madouas lançaient les offensives tandis que la bataille entre les cadors faisait rage dans le peloton et Michael Woods se battait pour défendre son maillot de leader. Brambilla résistait en tête de la course pour s'imposer avec 13 secondes d'avance sur Tao Geoghean Hart et Ben O'Connor. Il décroche sa première victoire de la saison, la 5e de sa carrière. L'Italien fait coup double et remporte également le classement général. Il succède au Colombien Nairo Quintana au palmarès. (Belga)