"Il était surpris qu'on pense à lui mais aussi flatté", confie Georges Grün dans la Dernière Heure de ce mardi, à propos de l'intérêt manifesté par le RSCA pour l'entraîneur italien Gianfranco Zola. "Il sait qu'Anderlecht est un grand nom du football européen", poursuit Grün qui a rencontré son ancien équipier de Parme (93-94) lors de la finale de la Ligue des Champions à Munich.

Cependant, Anderlecht n'est pas la priorité du coach transalpin qui rêve de championnats plus huppés comme l'Angleterre ou l'Italie. Selon son agent, Zola serait en contact avec la Lazio Rome qui cherche un remplaçant à Edy Reja. Mais celui qui fut le coach de West Ham jusqu'en 2010 ne serait qu'une piste parmi d'autres pour le club romain.

Quoi qu'il en soit, Gianfranco Zola ne serait qu'un éventuel plan B pour la direction anderlechtoise qui fait toujours de John Van den Brom son favori numéro 1. En coulisses, ce dossier semble d'ailleurs évoluer favorablement.

Sportfootmagazine.be

"Il était surpris qu'on pense à lui mais aussi flatté", confie Georges Grün dans la Dernière Heure de ce mardi, à propos de l'intérêt manifesté par le RSCA pour l'entraîneur italien Gianfranco Zola. "Il sait qu'Anderlecht est un grand nom du football européen", poursuit Grün qui a rencontré son ancien équipier de Parme (93-94) lors de la finale de la Ligue des Champions à Munich. Cependant, Anderlecht n'est pas la priorité du coach transalpin qui rêve de championnats plus huppés comme l'Angleterre ou l'Italie. Selon son agent, Zola serait en contact avec la Lazio Rome qui cherche un remplaçant à Edy Reja. Mais celui qui fut le coach de West Ham jusqu'en 2010 ne serait qu'une piste parmi d'autres pour le club romain. Quoi qu'il en soit, Gianfranco Zola ne serait qu'un éventuel plan B pour la direction anderlechtoise qui fait toujours de John Van den Brom son favori numéro 1. En coulisses, ce dossier semble d'ailleurs évoluer favorablement. Sportfootmagazine.be