Gerckens s'est blessé au cours d'un "entraînement musclé", alors qu'il y avait 25 à 30 n?uds de vent, sur le VOLVO 164. "A la fin d'un surf engagé, le bateau a planté dans une vague de devant faisant passer la vitesse du bateau de 25 à 4 noeuds. Le choc a été extrêmement violent. J'étais dans la descente et j'ai 'volé' vers l'avant et suis retombé violemment sur une des varangues de quille. Souffle coupé, craquement dans le dos, plusieurs minutes KO!", a raconté le skipper dans un communiqué. Gerckens a pu compter sur l'aide de son co-skipper Benoit Hantzperg, qui l'a "bloqué le mieux possible dans le pouf à bille et a commencé une longue (8 heures) remontée au près dans une mer bien formée jusqu'à Lorient." Les examens médicaux ont révélé une fracture de la 8e côte dorsale mais pas de symptômes au niveau des poumons, ni de saignements. "L'idéal est un repos de... 6 semaines! Mais la fracture pourrait se résorber en 4 semaines. Il faudra surveiller la douleur et l'état de la 'réparation'", a expliqué Gerckens. Et ce, alors que la Transat Jacques Vabre commencera le 7 novembre, soit dans moins de cinq semaines. "C'est chaud mais, dans ma tête, l'objectif est évidemment d'y être (avec le feu vert des médecins). Une préparation chamboulée mais la détermination reste là!" Jonas Gerckens et son co-skipper Benoit Hantzperg visent le top-10 dans cette course transatlantique en double. (Belga)

Gerckens s'est blessé au cours d'un "entraînement musclé", alors qu'il y avait 25 à 30 n?uds de vent, sur le VOLVO 164. "A la fin d'un surf engagé, le bateau a planté dans une vague de devant faisant passer la vitesse du bateau de 25 à 4 noeuds. Le choc a été extrêmement violent. J'étais dans la descente et j'ai 'volé' vers l'avant et suis retombé violemment sur une des varangues de quille. Souffle coupé, craquement dans le dos, plusieurs minutes KO!", a raconté le skipper dans un communiqué. Gerckens a pu compter sur l'aide de son co-skipper Benoit Hantzperg, qui l'a "bloqué le mieux possible dans le pouf à bille et a commencé une longue (8 heures) remontée au près dans une mer bien formée jusqu'à Lorient." Les examens médicaux ont révélé une fracture de la 8e côte dorsale mais pas de symptômes au niveau des poumons, ni de saignements. "L'idéal est un repos de... 6 semaines! Mais la fracture pourrait se résorber en 4 semaines. Il faudra surveiller la douleur et l'état de la 'réparation'", a expliqué Gerckens. Et ce, alors que la Transat Jacques Vabre commencera le 7 novembre, soit dans moins de cinq semaines. "C'est chaud mais, dans ma tête, l'objectif est évidemment d'y être (avec le feu vert des médecins). Une préparation chamboulée mais la détermination reste là!" Jonas Gerckens et son co-skipper Benoit Hantzperg visent le top-10 dans cette course transatlantique en double. (Belga)