Le Britannique compte 2:43 de retard sur le maillot jaune, Jonas Vingegaard, et 19 secondes sur Tadej Pogacar, deuxième. "Gagner le Tour sera difficile, il y a deux coureurs incroyables devant moi", a-t-il répondu durant une conférence de presse. "Pas un coureur, mais deux. D'un autre côté, c'est le cyclisme, tu dois continuer à y croire et disputer la course chaque jour, en retirer le maximum. Tu ne peux pas faire beaucoup plus, Jonas et Tadej sont vraiment très forts." Interrogé sur le plus fort des deux candidats à la victoire, Thomas estime "qu'en ce moment, c'est Jonas Vingegaard. Mais nous en sommes à deux semaines de Tour. Il en compte trois." Romain Bardet, Adam Yates, Nairo Quintana, Louis Meintjes et David Gaudu peuvent encore menacer la troisième place du Britannique. "Mais il reste encore un long contre-la-montre. J'ai confiance de pouvoir leur prendre du temps." (Belga)

Le Britannique compte 2:43 de retard sur le maillot jaune, Jonas Vingegaard, et 19 secondes sur Tadej Pogacar, deuxième. "Gagner le Tour sera difficile, il y a deux coureurs incroyables devant moi", a-t-il répondu durant une conférence de presse. "Pas un coureur, mais deux. D'un autre côté, c'est le cyclisme, tu dois continuer à y croire et disputer la course chaque jour, en retirer le maximum. Tu ne peux pas faire beaucoup plus, Jonas et Tadej sont vraiment très forts." Interrogé sur le plus fort des deux candidats à la victoire, Thomas estime "qu'en ce moment, c'est Jonas Vingegaard. Mais nous en sommes à deux semaines de Tour. Il en compte trois." Romain Bardet, Adam Yates, Nairo Quintana, Louis Meintjes et David Gaudu peuvent encore menacer la troisième place du Britannique. "Mais il reste encore un long contre-la-montre. J'ai confiance de pouvoir leur prendre du temps." (Belga)