"Évidemment, il y a des choses plus importantes à régler d'abord, mais dès qu'il n'y aura plus de danger et que nous serons prêts à passer à autre chose, on (les coureurs, ndlr) adorerait que (le Tour de France) ait lieu. Je prie pour ça se fasse à un moment donné", s'est livré le leader gallois de l'équipe Ineos dans un entretien à la BBC. "C'est le summum de ce sport, voilà ce dont on parle. Je ne sais pas quand, mais j'espère qu'il se tiendra cette année", a appuyé "G", en écho au directeur de la course Christian Prudhomme, qui a dit étudier "d'autres hypothèses" qu'un Tour à ses dates initiales (27 juin-19 juillet). Geraint Thomas qui aura 34 ans dans un peu plus d'un mois, explique vouloir profiter de ses dernières années au plus haut niveau pour tenter de remporter une deuxième fois l'épreuve. "Je suis à mon apogée en ce moment", estime le dauphin de son coéquipier Egan Bernal sur les routes françaises l'an passé. "Ma carrière sur route a commencé un peu plus tard que pour les autres coureurs parce que je disputais des courses sur piste, dont les Jeux olympiques. J'ai l'impression d'être dans mes meilleures années", plaide le Gallois face à la concurrence au sein d'Ineos du phénomène colombien Bernal (23 ans) et de la recrue Richard Carapaz, dernier vainqueur du Giro et sept ans plus jeune que Thomas. Le champion britannique a également annoncé qu'il se lançait dans un défi dans le cadre d'une collecte de fonds pour le NHS, les services de santé de son pays: réaliser trois séances de 12 heures de vélo chez lui sur des rouleaux. (Belga)

"Évidemment, il y a des choses plus importantes à régler d'abord, mais dès qu'il n'y aura plus de danger et que nous serons prêts à passer à autre chose, on (les coureurs, ndlr) adorerait que (le Tour de France) ait lieu. Je prie pour ça se fasse à un moment donné", s'est livré le leader gallois de l'équipe Ineos dans un entretien à la BBC. "C'est le summum de ce sport, voilà ce dont on parle. Je ne sais pas quand, mais j'espère qu'il se tiendra cette année", a appuyé "G", en écho au directeur de la course Christian Prudhomme, qui a dit étudier "d'autres hypothèses" qu'un Tour à ses dates initiales (27 juin-19 juillet). Geraint Thomas qui aura 34 ans dans un peu plus d'un mois, explique vouloir profiter de ses dernières années au plus haut niveau pour tenter de remporter une deuxième fois l'épreuve. "Je suis à mon apogée en ce moment", estime le dauphin de son coéquipier Egan Bernal sur les routes françaises l'an passé. "Ma carrière sur route a commencé un peu plus tard que pour les autres coureurs parce que je disputais des courses sur piste, dont les Jeux olympiques. J'ai l'impression d'être dans mes meilleures années", plaide le Gallois face à la concurrence au sein d'Ineos du phénomène colombien Bernal (23 ans) et de la recrue Richard Carapaz, dernier vainqueur du Giro et sept ans plus jeune que Thomas. Le champion britannique a également annoncé qu'il se lançait dans un défi dans le cadre d'une collecte de fonds pour le NHS, les services de santé de son pays: réaliser trois séances de 12 heures de vélo chez lui sur des rouleaux. (Belga)