Bertoncello avait intégré l'équipe première du Sporting Charleroi en 1959-1960, à l'âge de 16 ans, alors que le club évoluait en deuxième division. Avec son physique atypique (1m68 pour 80 kilos) et ses dribles déroutants, Bertoncello est rapidement devenu le chouchou du public.

'Berto' a rejoint le FC Liégeois, qui évoluait en D1, en 1964. Avec les Liégeois, il a participé la coupe des villes de foires, l'ancêtre de la Coupe UEFA, inscrivant trois buts.

Bertoncello est retourné en 1967 à Charleroi, entre-temps promu en division 1. Il contribuera ainsi à la plus belle saison de l'histoire du club, deuxième en 1969 derrière le Standard. Bertoncello est resté fidèle à son club jusqu'en 1975. Il a ensuite joué à Namur en 1975-1976 et à l'Olympic en 1976-1977 avant un retour à Namur, où il a mis un terme à sa carrière en 1978.

Bertoncello avait été hospitalisé en milieu de semaine pour un AVC.

"Il pesait 80 kilos. Mais le ballon lui collait à la peau. Il le touchait, l'effleurait avec brio, comme un peintre manie son pinceau, comme un poète écrit des rondeaux...", écrit le Sporting Charleroi dans un vibrant hommage. En 2004, lors du centenaire du club, Bertoncello a été élu 'Zèbre du siècle'. "Toi, tu n'es pas uniquement le Zèbre du XXe siècle, tu es le Zèbre de tout le peuple Carolo. Un peuple qui te dit 'Bravo!', qui te porte tel un héros, qui écrit ton nom sur un tifo... Berto, on ne t'oubliera pas de sitôt! Car tu le sais désormais, un artiste ne meurt jamais..."

Bertoncello avait intégré l'équipe première du Sporting Charleroi en 1959-1960, à l'âge de 16 ans, alors que le club évoluait en deuxième division. Avec son physique atypique (1m68 pour 80 kilos) et ses dribles déroutants, Bertoncello est rapidement devenu le chouchou du public. 'Berto' a rejoint le FC Liégeois, qui évoluait en D1, en 1964. Avec les Liégeois, il a participé la coupe des villes de foires, l'ancêtre de la Coupe UEFA, inscrivant trois buts. Bertoncello est retourné en 1967 à Charleroi, entre-temps promu en division 1. Il contribuera ainsi à la plus belle saison de l'histoire du club, deuxième en 1969 derrière le Standard. Bertoncello est resté fidèle à son club jusqu'en 1975. Il a ensuite joué à Namur en 1975-1976 et à l'Olympic en 1976-1977 avant un retour à Namur, où il a mis un terme à sa carrière en 1978. Bertoncello avait été hospitalisé en milieu de semaine pour un AVC. "Il pesait 80 kilos. Mais le ballon lui collait à la peau. Il le touchait, l'effleurait avec brio, comme un peintre manie son pinceau, comme un poète écrit des rondeaux...", écrit le Sporting Charleroi dans un vibrant hommage. En 2004, lors du centenaire du club, Bertoncello a été élu 'Zèbre du siècle'. "Toi, tu n'es pas uniquement le Zèbre du XXe siècle, tu es le Zèbre de tout le peuple Carolo. Un peuple qui te dit 'Bravo!', qui te porte tel un héros, qui écrit ton nom sur un tifo... Berto, on ne t'oubliera pas de sitôt! Car tu le sais désormais, un artiste ne meurt jamais..."