Qui dit de La Gantoise ou d'Anderlecht est le favori pour ce duel au sommet de dimanche ?

GEORGES LEEKENS: "C'est difficile à prédire. Les deux équipes sont en pleine forme, je m'attends donc à un match intéressant. La Gantoise a l'avantage du terrain et a remporté ses six derniers matches de championnat, mais Anderlecht est dans une bonne dynamique malgré de nombreuses blessures et suspensions. Pour le moment, je vois beaucoup de ressemblances entre les deux équipes. Tant Gand qu'Anderlecht jouent avec beaucoup de plaisir. L'esprit d'équipe est bon et il y a beaucoup d'ambiance dans leurs stades. Un autre point commun est qu'ils disposent tous les deux d'un excellent gardien de but. Hendrik Van Crombrugge a été important pour Anderlecht pendant toute la saison et Davy Roef fait du bon travail pour Gand. Il remplace avec brio Sinan Bolat, qui a été écarté car il envisageait de partir. De toute façon, il y a beaucoup de pression sur les deux équipes. La Gantoise doit absolument gagner pour avoir encore une chance de se qualifier pour les Play-offs des champions. Malgré cela, je ne pense pas qu'Hein Vanhaezebrouck souffre beaucoup de cette pression. Il s...

GEORGES LEEKENS: "C'est difficile à prédire. Les deux équipes sont en pleine forme, je m'attends donc à un match intéressant. La Gantoise a l'avantage du terrain et a remporté ses six derniers matches de championnat, mais Anderlecht est dans une bonne dynamique malgré de nombreuses blessures et suspensions. Pour le moment, je vois beaucoup de ressemblances entre les deux équipes. Tant Gand qu'Anderlecht jouent avec beaucoup de plaisir. L'esprit d'équipe est bon et il y a beaucoup d'ambiance dans leurs stades. Un autre point commun est qu'ils disposent tous les deux d'un excellent gardien de but. Hendrik Van Crombrugge a été important pour Anderlecht pendant toute la saison et Davy Roef fait du bon travail pour Gand. Il remplace avec brio Sinan Bolat, qui a été écarté car il envisageait de partir. De toute façon, il y a beaucoup de pression sur les deux équipes. La Gantoise doit absolument gagner pour avoir encore une chance de se qualifier pour les Play-offs des champions. Malgré cela, je ne pense pas qu'Hein Vanhaezebrouck souffre beaucoup de cette pression. Il s'est comporté très calmement ces dernières semaines et dégage beaucoup de confiance. Tactiquement, je pense que la bataille se gagnera au milieu du terrain. Gand pourra compter sur le trio Kums-Odjidja-De Sart, et Anderlecht a prouvé contre l'Antwerp que le triangle Ashimeru-Cullen-Refaelov fonctionnait à plein régime. Contre le Great Old, le milieu de terrain d'Anderlecht a bénéficié de beaucoup d'espace. Ce ne sera pas le cas dimanche. Je m'attends donc à ce que ce soient les détails qui fassent la différence pour faire basculer le match. Chaque petite erreur sera punie. J'espère que nous aurons droit à un jeu ouvert, et que le stress ne paralysera pas les 22 acteurs."LEEKENS: "Quand je regarde le niveau du jeu, je pense que l'Antwerp est celle qui montre le moins de choses à l'heure actuelle. La Gantoise et Anderlecht développent un football agréable et offensif, tandis que l'Antwerp se contente essentiellement d'assurer le résultat. Cela a fonctionné pendant longtemps, mais depuis quelques semaines, ils encaissent les contre-performances. L'Antwerp a perdu trois de ses quatre derniers matchs. C'est pourquoi les choses grondent en interne au Bosuil. Ce n'est évidemment pas le moment idéal alors que les décisions vont tomber pour déterminer qui pourra participer aux Play-offs 1."LEEKENS: "Je pense que c'est déjà le cas. Les deux équipes se connaissent sur le bout des ongles. Cela tient aussi à l'évolution du football. Aujourd'hui, toutes les informations nécessaires sont stockées dans une base de données et les recruteurs sont constamment sur la route pour analyser les matches des adversaires. À la fin de la saison, les blessures et les suspensions seront aussi des facteurs décisifs. Prenez le cas de Vadis Odjidja. C'est un joueur important pour les Buffalos, mais il est souvent blessé. Laurent Depoitre est également fragile, malgré un physique en apparence robuste. S'il y a des absents, et il y en aura certainement, c'est aux remplaçants d'être prêts à prendre la relève sur le terrain. Les deux équipes ont déjà montré qu'elles disposaient de qualité sur leurs banc. Anderlecht, par exemple, peut compter sur un joueur de la trempe de Benito Raman. Avoir la possibilité de faire monter au jeu un joueur de cette qualité pour apporter de la fraîcheur et de la vitesse en cours de match est évidemment un luxe et une arme à exploiter."LEEKENS: "Bien sûr, il y a la réduction de moitié des points qui doit théoriquement tout relancer. Mais honnêtement, je ne vois pas l'Union Saint-Gilloise être battue par Gand ou Anderlecht. L'équipe de Felice Mazzu peut s'appuyer sur un noyau plus important que je ne le pensais. Beaucoup de leurs joueurs montrent aussi qu'ils peuvent jouer au plus haut niveau. Gand et Anderlecht ne sont pas de mauvaises équipes, mais je crains que le titre de champion ne soit pas à leur portée. Je pense que l'Union ou le FC Bruges seront sacrés, même si on ne peut jurer de rien dans les play-offs. La saison dernière, le Club de Bruges avait vingt points d'avance sur Genk après la phase classique, mais après la division des points par deux, les Blauw en Zwart ont livré des play-offs dramatiques et finalement le suspense a duré jusqu'au bout et il s'en est fallu de peu pour que ce ne soient pas les Limbourgeois qui raflent la mise."Le 18 avril, La Gantoise et Anderlecht s'affronteront en finale de la Coupe de Belgique. Qu'est-ce que vous attendez de ce match ?LEEKENS: "Les finales de Coupe sont toujours des rencontres spéciales. Il est difficile de prédire leur déroulement. Je regrette que la finale soit disputée avant le début des play-offs. Le résultat de la Coupe de Belgique peut jouer un rôle dans l'esprit des joueurs. Avec un trophée déjà en poche, il y a un risque que l'équipe gagnante soit moins affûtée pour les matchs restants. C'est ensuite la tâche de l'entraîneur de stimuler son groupe. Je pense surtout que les Gantois veulent absolument ramener la Coupe à la maison. En 2019, les Buffalos avaient perdu contre le FC Malines qui n'évoluait qu'en deuxième division. Ils en gardent un petit traumatisme et souhaiteront prendre leur revanche."