Genk n'était pas en contrôle, et Malines a mis la défense adverse a contribution au cours du premier quart d'heure. Il a d'ailleurs fallu une intervention miraculeuse de Vandevoordt pour conserver l'égalité, celui-ci intervenant brillamment devant Schoofs à bout portant à la suite d'un centre à ras de terre de Storm (26e). C'est pourtant Genk qui a pris l'avantage: dans la foulée d'une action individuelle d'Oyen (30e), Muñoz a ouvert la marque à la suite d'un joli mouvement collectif, isolé dans un petit espace par Ito (1-0, 31e).

Après le repos, les Malinois ont poursuivi sur leur bonne lancée de la première mi-temps avec un coup de canon d'Hairemans qui est allé s'écraser sur la transversale (58e). Ils ont finalement été récompensés, lorsque Cuypers a rabattu de la tête un centre pour Hairemans, au coeur d'une défense attentiste, qui a fusillé le portier adverse (1-1, 60e). Les occasions se sont multipliées, et Shved à distance (65e) puis Onuachu au bout d'un impressionnant effort solitaire (66e) ont chacun tenté leur chance avant que McKenzie ne croise trop une tête à bout portant (70e).

Fraîchement monté au jeu, Bongonda a redonné l'avance à Genk sur une frappe croisée, après une incursion de Paintsil (2-1, 80e). Malines a vite réagi, et Schoofs a ajusté Vandevoordt qui s'était aventuré hors de position sur un coup franc lointain pour égaliser (2-2, 84e). Bongonda lui a donné la réplique, en surprenant lui-même Coucke sur un coup franc axial à distance, passé au milieu du mur (3-2, 87e).

Genk s'est finalement offert un quatrième but sur un contre meurtrier alors que Malines jouait le tout pour le tout, grâce à Paintsil en deux temps (4-2, 90e+5).

Après leur victoire face à La Gantoise lors de la première journée, les Limbourgeois confirment leurs intentions et prennent la tête du classement avec 32 points, soit 1 de plus que les Buffalos qui affronteront Charleroi samedi. Malines est 3e avec 29 points, devant Charleroi qui en compte 27.

Genk n'était pas en contrôle, et Malines a mis la défense adverse a contribution au cours du premier quart d'heure. Il a d'ailleurs fallu une intervention miraculeuse de Vandevoordt pour conserver l'égalité, celui-ci intervenant brillamment devant Schoofs à bout portant à la suite d'un centre à ras de terre de Storm (26e). C'est pourtant Genk qui a pris l'avantage: dans la foulée d'une action individuelle d'Oyen (30e), Muñoz a ouvert la marque à la suite d'un joli mouvement collectif, isolé dans un petit espace par Ito (1-0, 31e). Après le repos, les Malinois ont poursuivi sur leur bonne lancée de la première mi-temps avec un coup de canon d'Hairemans qui est allé s'écraser sur la transversale (58e). Ils ont finalement été récompensés, lorsque Cuypers a rabattu de la tête un centre pour Hairemans, au coeur d'une défense attentiste, qui a fusillé le portier adverse (1-1, 60e). Les occasions se sont multipliées, et Shved à distance (65e) puis Onuachu au bout d'un impressionnant effort solitaire (66e) ont chacun tenté leur chance avant que McKenzie ne croise trop une tête à bout portant (70e). Fraîchement monté au jeu, Bongonda a redonné l'avance à Genk sur une frappe croisée, après une incursion de Paintsil (2-1, 80e). Malines a vite réagi, et Schoofs a ajusté Vandevoordt qui s'était aventuré hors de position sur un coup franc lointain pour égaliser (2-2, 84e). Bongonda lui a donné la réplique, en surprenant lui-même Coucke sur un coup franc axial à distance, passé au milieu du mur (3-2, 87e). Genk s'est finalement offert un quatrième but sur un contre meurtrier alors que Malines jouait le tout pour le tout, grâce à Paintsil en deux temps (4-2, 90e+5). Après leur victoire face à La Gantoise lors de la première journée, les Limbourgeois confirment leurs intentions et prennent la tête du classement avec 32 points, soit 1 de plus que les Buffalos qui affronteront Charleroi samedi. Malines est 3e avec 29 points, devant Charleroi qui en compte 27.