Après dix secondes, le défenseur de l'Antwerp Aurelio Buta a directement chauffé l'ambiance en descendant Joseph Paintsil (1e). Mais l'attaquant ghanéen de Genk a immédiatement rendu la pareille au Portugais (3e). Alors que l'Antwerp assurait un rythme élevé, Genk est passé près du but sur un coup franc d'Alejandro Pozuelo balancé du bout des doigts au-dessus de la barre par Sinan Bolat (19e). L'intensité a encore monté d'un cran quand Lior Refaelov a mis le ballon dans le dos Joakim Maehle pour Bolingi, qui a marqué son premier but (23e, 1-0). Genk avait du mal avec le jeu viril des Anversois, qui quadrillaient bien tout le terrain. Les joueurs de Laszlo Boloni ont mis à plusieurs reprises Danny Vukovic sur le feu avant que Juklerod ne file comme un train express pour faire exploser le Bosuil (45e+2, 2-0). L'Antwerp n'encaisse pas facilement et la tâche de Genk s'annonçait difficile. Mais sur l'intervention du VAR, Alexandre Boucaut a accordé un penalty pour une faute de main de Jelle Van Damme que Malinovskyi a transformé (56e, 2-1). L'Ukrainien a signé le bis quand Ndongala a été descendu par Buta (60e, 2-2). Le silence est tombé sur le stade et Samatta l'a rendu encore plus effrayant en réalisant un doublé (76e, 90e). Eupen continue sa série positive et se retrouve 9e (16 points). Après avoir battu Anderlecht grâce à une bonne première période, les Pandas ont dominé le Cercle Bruges dans les arrêts de jeu (2-0). L'increvable Luis Garcia a ouvert la marque (90e+2) et le défenseur japonais du Cercle Naomichi Ueda a coulé son équipe en marquant contre son camp (90e+4). Alors qu'il a mené 2-0 par Christophe Lepoint (18e) et Jovan Stojanovic sur penalty (26e), Courtrai a concédé le partage à Waasland-Beveren (2-2). Les Kerels ont manqué la transformation d'un penalty par Stojanovic (53e) et Aleksandar Boljevic (48e) et Francesco Forte (78e) les ont punis. Courtrai (16 points) recule en 10e position et Waasland (11) est 13e. (Belga)

Après dix secondes, le défenseur de l'Antwerp Aurelio Buta a directement chauffé l'ambiance en descendant Joseph Paintsil (1e). Mais l'attaquant ghanéen de Genk a immédiatement rendu la pareille au Portugais (3e). Alors que l'Antwerp assurait un rythme élevé, Genk est passé près du but sur un coup franc d'Alejandro Pozuelo balancé du bout des doigts au-dessus de la barre par Sinan Bolat (19e). L'intensité a encore monté d'un cran quand Lior Refaelov a mis le ballon dans le dos Joakim Maehle pour Bolingi, qui a marqué son premier but (23e, 1-0). Genk avait du mal avec le jeu viril des Anversois, qui quadrillaient bien tout le terrain. Les joueurs de Laszlo Boloni ont mis à plusieurs reprises Danny Vukovic sur le feu avant que Juklerod ne file comme un train express pour faire exploser le Bosuil (45e+2, 2-0). L'Antwerp n'encaisse pas facilement et la tâche de Genk s'annonçait difficile. Mais sur l'intervention du VAR, Alexandre Boucaut a accordé un penalty pour une faute de main de Jelle Van Damme que Malinovskyi a transformé (56e, 2-1). L'Ukrainien a signé le bis quand Ndongala a été descendu par Buta (60e, 2-2). Le silence est tombé sur le stade et Samatta l'a rendu encore plus effrayant en réalisant un doublé (76e, 90e). Eupen continue sa série positive et se retrouve 9e (16 points). Après avoir battu Anderlecht grâce à une bonne première période, les Pandas ont dominé le Cercle Bruges dans les arrêts de jeu (2-0). L'increvable Luis Garcia a ouvert la marque (90e+2) et le défenseur japonais du Cercle Naomichi Ueda a coulé son équipe en marquant contre son camp (90e+4). Alors qu'il a mené 2-0 par Christophe Lepoint (18e) et Jovan Stojanovic sur penalty (26e), Courtrai a concédé le partage à Waasland-Beveren (2-2). Les Kerels ont manqué la transformation d'un penalty par Stojanovic (53e) et Aleksandar Boljevic (48e) et Francesco Forte (78e) les ont punis. Courtrai (16 points) recule en 10e position et Waasland (11) est 13e. (Belga)