"L'année 2019-2020 se termine avec un solde exceptionnellement positif de 29,1 millions d'euros", a expliqué le club dans un communiqué. "Le KRC Genk reste financièrement stable et sans dette. Les fonds propres s'élèvent à 74,6 millions d'euros. En outre, une provision de 20 millions d'euros est constituée en raison de l'impact financier attendu du Covid-19 sur la prochaine saison."

Genk a vu ses revenus grimper à 127 millions, une augmentation de 71 millions par rapport à la saison précédente. "La différence est principalement liée à la campagne en Ligue des Champions (18), à un plus grand nombre de transferts sortants (54) et à un plus grand nombre de transferts temporaires (2). La fin anticipée du championnat signifie moins de revenus (3)", détaille le club.

Les salaires et les primes (+7) ont coûté plus cher au club, les importants transferts entrants ont également augmenté les amortissements (+5,6).

"La participation à la Ligue des Champions de football et les transferts sortants importants fournissent au club une réserve financière importante et nécessaire", a ajouté Genk. "Pour la saison actuelle 2020-2021, le club s'efforce d'obtenir le meilleur résultat possible malgré le Covid-19, pour lequel une disposition importante a déjà été prise. Nos objectifs à moyen terme restent les mêmes. Les moyens disponibles doivent être réservés à la poursuite du développement sportif du club et seront utilisés pour investir dans un nouveau centre d'entraînement. Ce dernier est nécessaire pour accompagner aussi à l'avenir nos jeunes dans des conditions optimales et les faire progresser, conformément à la philosophie du club."

Le KRC Genk conclut son communiqué en disant que le club se prépare "à moyen terme à jouer dans un stade neuf ou rénové".

"L'année 2019-2020 se termine avec un solde exceptionnellement positif de 29,1 millions d'euros", a expliqué le club dans un communiqué. "Le KRC Genk reste financièrement stable et sans dette. Les fonds propres s'élèvent à 74,6 millions d'euros. En outre, une provision de 20 millions d'euros est constituée en raison de l'impact financier attendu du Covid-19 sur la prochaine saison." Genk a vu ses revenus grimper à 127 millions, une augmentation de 71 millions par rapport à la saison précédente. "La différence est principalement liée à la campagne en Ligue des Champions (18), à un plus grand nombre de transferts sortants (54) et à un plus grand nombre de transferts temporaires (2). La fin anticipée du championnat signifie moins de revenus (3)", détaille le club. Les salaires et les primes (+7) ont coûté plus cher au club, les importants transferts entrants ont également augmenté les amortissements (+5,6). "La participation à la Ligue des Champions de football et les transferts sortants importants fournissent au club une réserve financière importante et nécessaire", a ajouté Genk. "Pour la saison actuelle 2020-2021, le club s'efforce d'obtenir le meilleur résultat possible malgré le Covid-19, pour lequel une disposition importante a déjà été prise. Nos objectifs à moyen terme restent les mêmes. Les moyens disponibles doivent être réservés à la poursuite du développement sportif du club et seront utilisés pour investir dans un nouveau centre d'entraînement. Ce dernier est nécessaire pour accompagner aussi à l'avenir nos jeunes dans des conditions optimales et les faire progresser, conformément à la philosophie du club." Le KRC Genk conclut son communiqué en disant que le club se prépare "à moyen terme à jouer dans un stade neuf ou rénové".