Formé en Galice depuis 2016, il a fait ses débuts en équipe première deux ans plus tard sous les ordres de Clarence Seedorf alors que le club évoluait toujours en D1. Malgré deux descentes consécutives, Sadick est resté fidèle à La Corogne. Cette saison, Sadick, international espagnol U17 et U18, a disputé 24 matches toutes compétitions confondues. "Mujaid Sadick est prêt à passer une nouvelle étape", a assuré Dimitri de Condé, directeur technique du club genkois. "Nous pensons qu'il est promis à un bel avenir. Il est jeune, fort et intraitable en tant que défenseur. Notre calendrier sera chargé la saison prochaine, c'est pourquoi nous avons besoin d'élargir notre effectif. Mujaid Sadick nous offre davantage d'options." Genk, qui défiera jeudi l'Antwerp lors de l'avant-dernière journée des playoffs, a encore un très mince espoir de devenir champion de Belgique. Mais le Club de Bruges n'a besoin que d'un point jeudi à Anderlecht pour décrocher le titre. (Belga)

Formé en Galice depuis 2016, il a fait ses débuts en équipe première deux ans plus tard sous les ordres de Clarence Seedorf alors que le club évoluait toujours en D1. Malgré deux descentes consécutives, Sadick est resté fidèle à La Corogne. Cette saison, Sadick, international espagnol U17 et U18, a disputé 24 matches toutes compétitions confondues. "Mujaid Sadick est prêt à passer une nouvelle étape", a assuré Dimitri de Condé, directeur technique du club genkois. "Nous pensons qu'il est promis à un bel avenir. Il est jeune, fort et intraitable en tant que défenseur. Notre calendrier sera chargé la saison prochaine, c'est pourquoi nous avons besoin d'élargir notre effectif. Mujaid Sadick nous offre davantage d'options." Genk, qui défiera jeudi l'Antwerp lors de l'avant-dernière journée des playoffs, a encore un très mince espoir de devenir champion de Belgique. Mais le Club de Bruges n'a besoin que d'un point jeudi à Anderlecht pour décrocher le titre. (Belga)