L'initiative de créer une équipe de bobsleigh féminin avait surpris. En 2007, Geert Vanvaerenbergh avait réussi le pari en lançant l'aventure des Belgian Bullets. Il avait quitté le projet en 2014, mais le voici de retour à la tête de la fédération de bobsleigh et de skeleton. Il prend le relais d'Hanna Mariën, elle même bobeuse, après une brillante carrière en athlétisme, achevée en 2012, qui avait vu la sprinteuse décrocher une médaille d'or olympique à Pékin en 2008 avec le relais 4X100m après disqualification des Russes pour dopage. Hanna Mariën avait pris la direction de la fédération de bobsleigh et de skeleton en 2014 après avoir décroché, avec Elfje Willemsen la 6e place des Jeux Olympiques d'hiver à Sotchi la même année. Après l'épisode russe, elle avait décidé de s'arrêter, tout comme Geert Vanvaerenbergh, le manager et Rudi Diels, le préparateur physique. Quelques mois plus tard, elle endossait le costume de présidente de la fédération. Son mandat prend fin cette année et le nouveau conseil d'administration (où Hanna Mariën, 36 ans, ne siégera plus) sera désormais dirigé par Geert Vanvaerenbergh, CEO, et Stefaan Freeling, nouveau directeur des opérations. Stefaan Freeling, 49 ans, ancien pilote de motocross (1987-1992) puis bobeur (1993-1998) est membre de la fédération belge de bobsleigh et de skeleton depuis 2007 dont il fut le secrétaire-général. Membre de la fédération internationale (IBSF) depuis 2011, il y a été membre du comité de développement jusqu'en 2014, puis membre du comité sportif jusqu'en 2018. Il vient d'y être élu, pour quatre ans, comme vice-président, responsable des affaires internationales, au Comité exécutif. (Belga)

L'initiative de créer une équipe de bobsleigh féminin avait surpris. En 2007, Geert Vanvaerenbergh avait réussi le pari en lançant l'aventure des Belgian Bullets. Il avait quitté le projet en 2014, mais le voici de retour à la tête de la fédération de bobsleigh et de skeleton. Il prend le relais d'Hanna Mariën, elle même bobeuse, après une brillante carrière en athlétisme, achevée en 2012, qui avait vu la sprinteuse décrocher une médaille d'or olympique à Pékin en 2008 avec le relais 4X100m après disqualification des Russes pour dopage. Hanna Mariën avait pris la direction de la fédération de bobsleigh et de skeleton en 2014 après avoir décroché, avec Elfje Willemsen la 6e place des Jeux Olympiques d'hiver à Sotchi la même année. Après l'épisode russe, elle avait décidé de s'arrêter, tout comme Geert Vanvaerenbergh, le manager et Rudi Diels, le préparateur physique. Quelques mois plus tard, elle endossait le costume de présidente de la fédération. Son mandat prend fin cette année et le nouveau conseil d'administration (où Hanna Mariën, 36 ans, ne siégera plus) sera désormais dirigé par Geert Vanvaerenbergh, CEO, et Stefaan Freeling, nouveau directeur des opérations. Stefaan Freeling, 49 ans, ancien pilote de motocross (1987-1992) puis bobeur (1993-1998) est membre de la fédération belge de bobsleigh et de skeleton depuis 2007 dont il fut le secrétaire-général. Membre de la fédération internationale (IBSF) depuis 2011, il y a été membre du comité de développement jusqu'en 2014, puis membre du comité sportif jusqu'en 2018. Il vient d'y être élu, pour quatre ans, comme vice-président, responsable des affaires internationales, au Comité exécutif. (Belga)