La réponse claque instantanément : "pour transformer ce groupe en team de gagnants". Ce qui exigeait précisément le "signal de stabilité" donné par la direction. "C'était indispensable pour obtenir de bons résultats", a estimé l'ex-coach de Villareal en conférence de presse.

Garrido s'est déclaré enchanté de poursuivre avec le staff sportif actuel dont l'objectif unanime est de pousser à chaque match les joueurs vers la victoire et le titre. Garrido, 43 ans, avait succédé à Georges Leekens le 15 novembre 2012.

"Avant toute chose je dois remercier ce club de m'avoir recruté, d'apprécier ma manière de travailler et de me maintenir sa confiance", a dit l'Espagnol. "C'est réconfortant de voir qu'on me laisse la chance de démontrer l'efficacité de mes méthodes, qui n'ont à présent plus de secret pour personne au sein du FC Brugeois. Tout le monde a vu comment je travaille, comment j'entraîne sur le terrain, combien je suis exigeant envers chacun dont j'attends toujours et tout le temps le maximum, le style de jeu que je préconise, où je veux arriver et de quelle façon. Je ne suis donc pas le seul à y croire..."

La direction n'a jamais caché qu'elle s'orientait vers cette prolongation de contrat. "Une décision facile à prendre", selon le manager général Vincent Mannaert. "Et que chacun ici considère à l'unanimité comme la meilleure possible..."

Sous la menace - relative - du FC Malinois, 7e, le FC Brugeois n'a toutefois remporté qu'un seul de ses quatre derniers matches (3-1 contre Oud-Heverlee Louvain le 9 février). Il a de surcroît baissé pavillon contre son voisin du Cercle, lanterne rouge du championnat, en 1/8e de finale de la Coupe, et a quitté la scène européenne avant l'hiver.

Le gardien serbe Vladan Kujovic a lui aussi resigné jusqu'en juin 2014.

La réponse claque instantanément : "pour transformer ce groupe en team de gagnants". Ce qui exigeait précisément le "signal de stabilité" donné par la direction. "C'était indispensable pour obtenir de bons résultats", a estimé l'ex-coach de Villareal en conférence de presse. Garrido s'est déclaré enchanté de poursuivre avec le staff sportif actuel dont l'objectif unanime est de pousser à chaque match les joueurs vers la victoire et le titre. Garrido, 43 ans, avait succédé à Georges Leekens le 15 novembre 2012. "Avant toute chose je dois remercier ce club de m'avoir recruté, d'apprécier ma manière de travailler et de me maintenir sa confiance", a dit l'Espagnol. "C'est réconfortant de voir qu'on me laisse la chance de démontrer l'efficacité de mes méthodes, qui n'ont à présent plus de secret pour personne au sein du FC Brugeois. Tout le monde a vu comment je travaille, comment j'entraîne sur le terrain, combien je suis exigeant envers chacun dont j'attends toujours et tout le temps le maximum, le style de jeu que je préconise, où je veux arriver et de quelle façon. Je ne suis donc pas le seul à y croire..." La direction n'a jamais caché qu'elle s'orientait vers cette prolongation de contrat. "Une décision facile à prendre", selon le manager général Vincent Mannaert. "Et que chacun ici considère à l'unanimité comme la meilleure possible..."Sous la menace - relative - du FC Malinois, 7e, le FC Brugeois n'a toutefois remporté qu'un seul de ses quatre derniers matches (3-1 contre Oud-Heverlee Louvain le 9 février). Il a de surcroît baissé pavillon contre son voisin du Cercle, lanterne rouge du championnat, en 1/8e de finale de la Coupe, et a quitté la scène européenne avant l'hiver. Le gardien serbe Vladan Kujovic a lui aussi resigné jusqu'en juin 2014.